Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE COLOMBES QUE J'AIME

Colombes sécurité : des commentaires surprenants suite à l'article de "justicelibertes.org" notamment celui d'Antoine RICOUR

4 Février 2019, 12:05pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes sécurité : des commentaires surprenants suite à l'article de "justicelibertes.org" notamment celui d'Antoine RICOUR

Colombes sécurité : des commentaires surprenants suite à l'article de "justicelibertes.org" notamment celui d'Antoine RICOUR

Colombes sécurité : des commentaires surprenants suite à l'article de "justicelibertes.org" notamment celui d'Antoine RICOUR

 

Après avoir reçu un mail d'une personne se présentant comme l'Avocat de la Ville de Colombes : M DRAI, l'article repris par le site "justicelibertes.org" a été supprimé du blog et des réseaux sociaux.

Dans ce mail, le responsable du site donc moi même: Lionel FAUBEAU, pouvait être mis en cause pour complicité au même titre que le blog à l'origine de la diffusion. Il été évoqué aussi une responsabilité pénale.

Simple citoyen et n'ayant pas un service juridique à ma disposition, il semblait difficile d'aller plus loin dans la démarche.

Pour autant, les commentaires qui ont suivi l'article sont assez éloquents : des anciens policiers municipaux s'expriment et surtout un certain M Antoine RICOUR bien connu de la municipalité de Colombes et dont les propos sont reproduis à l'identique ci-dessous :  

Vu ces commentaires, nous pouvons nous interroger sur l'absence de réactions des élus LR de la Ville de Colombes. Un procès permettrait de clarifier la situation mais la municipalité souhaite-t-elle s'exposer à l'approche des élections municipales de 2020 ?

 

Bonsoir Melvin,
La Brigade de répression de la Délinquance des Personnes (BRDP) spécialisée dans la violence et le harcèlement est saisie depuis décembre 2016 et informée des faits avec précisions. Le policier en charge du dossier est débordé (restriction des effectifs) et la conséquence directe est que rien n’avance. Je n’en tire aucune conclusion mais un simple constat !!! Sans surprise d’ailleurs, cet article gêne sans doute puisque des menaces de plaintes ont déjà été adressée par un avocat de la ville à un site qui avait relayé l’article. Ce qui est certain, c’est que mon travail de juriste au syndicat CFTC des Agents Territoriaux des Hauts de Seine me conduit à dire que s’il y a plainte, je serai témoin de ce que j’ai vu et constaté dans cette mairie. Car cela ne s’arrête pas au service de la PM. Et ce ne sont pas les Agents de Police Municipale qui sont en cause mais bien leur hiérarchie. Et j’aurai bien des preuves factuelles à apporter au Tribunal.

 

8 COMMENTAIRES

  1. COM Bertrand

    Je confirme tous ces dires et beaucoup d’anciens agents pourraient en témoigner aussi nous nous sommes tous tus de crainte des représailles.
    Leur bilan d’activité est nul et trafique. Les personnes en place n’ont rien créé ils n’ont fait que détruire la vie de gens….

    Réponse
  2. VAL DIDIER

    Je confirme, après avoir été présent à la création de la pm et avoir fait 14 ans de service, qu’il y a du favoritisme, du copinage, du harcèlement et bien d’autres méthodes encore utilisée à ce jour. le bilan d’activité n’est pas la réalité. C’est un gâchis. Il faut que les anciens partent pour recruter des jeunes qu’ils pourront manipuler par la crainte, les menaces verbales et autres méthodes déstabilisantes. La hiérarchie en place ne fonctionne que par les menaces (même physique de la part de gradés).

    Réponse
  3. Axel Erateur

    La fameuse Stéphanie qui aura touchée la prime préfecture, iat à 8 et 25 heures supp de nuit chaque mois et sans les faire. Un salaire à 2500 net pour une simple agent technique de 2eme classe. Ça choque personne ?
    Un ancien chef de service qui n’était même pas titulaire du concours mais touchait en toute impunité un salaire mirobolant. Ce même soi disant chef de service qui promettait des grades aux agents féminines en échange de coucherie. Cette fameuse époque où on couvrait les agents qui en braquaient d’autres dans les vestiaires. Une époque où on interpellait rarement parce qu’un passage à tabac suffisait. Une époque où certains revendaient du matériel police dans les cités. Une époque où on gardait l’argent du dealer en échange de sa liberté. Tout ces agents qui se sont gavés au frais de la princesse et qui maintenant montre du doigt une nouvelle PM qui aura débarrasser la ville de tout ces manges merde… Comment peut on vouloir fait passer ses propres dérapages sur le nom des autres ? Cela démontre l’état d’esprit qu’il régnait vie avant la mise en place d’une nouvelle hiérarchie qui aura mis en place une vrai PM.

    Réponse
  4. Fred

    Axel Erateur, pour faire de telles accusations il ne faut pas rester anonyme…

    Réponse
    • Axel Erateur

      Dixit les PM approuvant un article dont les noms des contributeurs ont été modifié..cet article n’étant qu’un fake news de plus. Mes accusations sont fondées et marquées noir sur blanc sur les rapports de l’igpn. Une vidéo ne ment pas, surtout quand un agent met un coup de boule à un riverain lors d’un simple contrôle. On oubliera pas un certain PM surnommé Moustaphe qui traité ses collègues black de pelle à charbon. Pour certains c’était des patrouilles véhiculées avec des agents en état d’ivresse. Pour d’autres les renforts de nuit étaient l’occasion d’organiser des parties de jambes en l’air. Bertrand Com un brigadier chef nommé chef de service alors qu’il n’avait même pas le concours du poste qu’il occupait. Un homme violent, narcissique qui n’embauchait que des agents du même acabit que lui. Des culturistes gonflés à la testostérone. D’ailleurs Mr Com avait pris soin de monter 2 équipes de nuit. Une équipe de blanc et une équipe de Black.. Mais pas d’amalgame… Et Didier Val parlons en.. Un homme qui aura profité du bizness des Gilets pare ball. Un homme qui a marché dans les pas du premier chef de service avant de participer à l’éviction de celui ci…Et parlons aussi d’un culto reconvertit en pêcheur, cet agant qui aura braqué son collègue dans le vestiaire. Et l’agent fils d’un baqueux qui avait une croix gamée a l’intérieur de la lèvres. Parlons aussi de ce soi disant Luc, fameux adjoint de Mr Com. Le seul mec capable d’être de droite, de gauche et de manger à tout les râteliers… D’ailleurs en comparaison à Mr Com, il n’avait pas besoin de distribuer des grades pour profiter de ses collègues feminines… On continu ? Ou je garde le reste pour le dépôt de plainte pour diffamation contre ce site, le rédacteur de l’article et les commentaires qui y sont associés ? Dans cet article il aurait fallu inscrire le nom des anciennes hiérarchies qui pour le coup était très représentatives de ce qui y est décrit.

      Réponse
  5. Azize GOUGHBAR

    Je suis ancien ASVP viré comme un malpropre après avoir rendu tous les services possibles pendant plus de 5 ans. Belle récompense et un grand merci à M. Faugeras et ses sbires. Le motif de mon contrat qui n’est pas reconduit, c’est soit disant les restrictions financières. Quant on voit l’augmentation du budget sécurité, c’est vraiment me prendre pour un abruti. Je confirme une très grosse partie de ce qui est écrit dans cet article. J’ai toujours refusé de charger mes collègues de travail sans raison et de faire des faux rapports et je referais pareil si c’était à refaire. Les directeurs de cette PM sont des manipulateurs qui n’ont pas peur de faire des fausses déclarations et des faux rapports pour se débarrasser de ceux qu’il n’aiment pas. Quand on est syndiqué dans cette mairie, on ne fait jamais long feu et quand on arrive, la première chose que disent les anciens, c’est de ne pas se syndiquer sinon on se fait plomber.

    Réponse
  6. Melvin

    Ca ne choque personne ce passage ?????? Que fait l’IGPN ?
    ” « ÇA SE TERMINE SYSTÉMATIQUEMENT EN OUTRAGE »
    Stéphanie*, s’interroge également sur le fait que de simples interpellations pour vérification d’identité finissaient le plus souvent en outrage. « Le policier municipal sur le terrain m’appelle pour signaler une interpellation d’un individu pour vérification d’identité. Donc conformément à la procédure, j’avise un officier de police judiciaire qu’un contrôle d’identité est en cours. Mais lorsque la personne appréhendée arrivait au poste, elle avait toujours la gueule amochée ». Et pour couvrir la violence des GSI, sa hiérarchie n’hésitait pas à lui demander de modifier sa main courante (déclaration faite à la Police Judiciaire), ce que Stéphanie s’est toujours refusé de faire. Elle découvrira cependant, plus tard, que plusieurs de ses mains courantes avaient été modifiées à son insu.

    Réponse
  7. Antoine RICOUR

    Bonsoir Melvin,
    La Brigade de répression de la Délinquance des Personnes (BRDP) spécialisée dans la violence et le harcèlement est saisie depuis décembre 2016 et informée des faits avec précisions. Le policier en charge du dossier est débordé (restriction des effectifs) et la conséquence directe est que rien n’avance. Je n’en tire aucune conclusion mais un simple constat !!! Sans surprise d’ailleurs, cet article gêne sans doute puisque des menaces de plaintes ont déjà été adressée par un avocat de la ville à un site qui avait relayé l’article. Ce qui est certain, c’est que mon travail de juriste au syndicat CFTC des Agents Territoriaux des Hauts de Seine me conduit à dire que s’il y a plainte, je serai témoin de ce que j’ai vu et constaté dans cette mairie. Car cela ne s’arrête pas au service de la PM. Et ce ne sont pas les Agents de Police Municipale qui sont en cause mais bien leur hiérarchie. Et j’aurai bien des preuves factuelles à apporter au Tribunal.

    • je confirme les propos relatés ci-dessus sur les méthodes de management de la hiérarchie.
      les responsables avaient recours au harcèlement moral, pressions psychologiques,les faux rapports, les mises a l’écart et les convocations incessantes et humiliantes.
      j’en ai été personnellement victime.

      Réponse
  1. Nouani

    Je confirme les propos relatés ci-dessus par plusieurs anciens collègues (asvp et pm) sur les méthodes de management de la hiérarchie. Ies responsables avaient recours au harcèlement moral et pressions psychologiques, les faux rapports, les mises à l’écart et les convocations incessantes et humiliantes.
    j’ai été personnellement victime des ces agissements.

    Réponse
  2. nouani

    je confirme les propos relayés ci dessus sur les méthodes de management des responsables de la PM, ils n’hésitaient pas a avoir recours au harcèlement moral et pressions psychologiques, avec des convocations incessantes et humiliantes, les faux rapports, la mise à l’écart et autres méthodes d’intimidation.
    j’en ai été personnellement victime.

    Réponse
  3. Nouani

    Je confirme aussi les propos relatés ci dessus sur les méthodes de management au sein de la pm. Les responsables ont recours au harcèlement moral pressions psychologiques faux rapports mise à l ecart et convocations humililiantes.

 

 

https://justicelibertes.org/

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Colombes sécurité : des commentaires surprenants suite à l'article de "justicelibertes.org" notamment celui d'Antoine RICOUR

Commenter cet article