Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Partie de Colombes, l’Agrocité tarde à renaître à Gennevilliers

>Île-de-France & Oise>Hauts-de-Seine>Gennevilliers|Victor Tassel|17 mars 2017, 18h10|

 

L’Agrocité à Gennevilliers, ce n’est pas pour tout de suite. Déménagée de force de Colombes le 21 février pour y construire un parking de 182 places, la ferme urbaine participative gérée par l’AAA (atelier d’architecture autogéré) devait s’installer à Gennevilliers en avril. Mais le déménagement sur le terrain choisi par la mairie aux Agnettes, à l’angle de la rue du 8 mai 1945 et du bâtiment Jack-London, n’interviendra pas avant juillet. « Il y a peut-être du retard pour l’installation définitive de la structure, mais pas sur la partie travail », assure-t-on en mairie.

Une rencontre entre les responsables de l’AAA et la mairie a eu lieu mercredi. « Ils se sont engagés à commencer des activités sur site dès le mois de mai. C’est parfait pour nous », se réjouit-on au cabinet du maire (PCF) Patrice Leclerc. Une structure « légère et temporaire » devrait être installée avec du maraîchage dans des bacs, pour « amorcer le projet avec les habitants ».

Le permis de construire sera instruit en urgence

En attendant, les affaires de la ferme urbaine sont stockées dans un pavillon du village. La halle des Grésillons a également été mise à disposition par la mairie pour entreposer la structure, dont la déconstruction suscite des inquiétudes. Au point que la construction d’un nouveau bâtiment soit envisagée, « dans le pire du pire ». « Nous souhaitions une entreprise qui puisse déconstruire et reconstruire. Or, la mairie de Colombes a pris une société de démolition. Démolisseur et déconstructeur, ce n’est pas le même métier, tonne Constantin Petcou, responsable de l’Agrocité. Nous craignons des dégradations ».

 

Le permis de construire, lui, va être déposé la semaine prochaine. « Nous n’avons pas encore bouclé les financements, mais nous n’avions plus le temps », souffle Constantin Petcou. La procédure devrait durer trois mois, mais la mairie entend l’« accélérer ». En plus du dossier pour obtenir des financements auprès de la Métropole du Grand Paris, la mairie a obtenu un rendez-vous à la préfecture pour « faciliter l’installation de l’Agrocité » et solliciter une « contribution » financière de l’Etat.

  leparisien.fr

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@free.fr

@ilovecolombes

Partie de Colombes, l’Agrocité tarde à renaître à Gennevilliers

Partie de Colombes, l’Agrocité tarde à renaître à Gennevilliers