Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes Couvre-feu pour mineurs : bilan mitigé après une semaine et la municipalité décide de l’étendre à tous les habitants des quartiers du Petit-Colombes, des Fossés-Jean, de la Petit-Garenne, Mairie et centre-ville

 

 

Bilan fameux ou bilan fumeux ? Alors que s’achèvent les congés de la Toussaint, l’heure est au premier inventaire pour le couvre-feu lancé au début des vacances par la mairie de Colombes. « Globalement il y a beaucoup moins de jeunes visibles le soir et nous recevons beaucoup moins d’appels d’habitants pour se plaindre des nuisances. » Pour Alain Faugeras, directeur de la sécurité et de la prévention de Colombes, le résultat est plutôt positif.

Nicole Gouéta, maire LR, avait annoncé le 18 octobre cet arrêté destiné à interdire la circulation des mineurs de moins de 16 ans non accompagnés à partir de 22 heures dans les quartiers du Petit-Colombes et des Fossés-Jean. Sous peine d’être interpellés et conduits au commissariat. Les parents encourent quant à eux un PV de 38 €. En vigueur depuis le 25 octobre, le dispositif prend effet durant les vacances scolaires et les vendredis, samedis et dimanches soirs.

 

 

Deux interventions depuis sa mise en place

Depuis sa mise en place, deux interventions ont eu lieu selon Alain Faugeras. « Le 25 octobre, deux mineurs de moins de 16 ans ont été interpellés par la police municipale alors qu’ils étaient en train de dégrader le toit d’une bibliothèque dans le quartier Fossés-Jean vers 23 heures. » Les jeunes délinquants, originaires d’Asnières, ont été conduits au commissariat et une plainte pour dégradation a été déposée auprès de leurs parents.

 

 

La deuxième intervention s’est déroulée le 31 octobre, le jour d’Halloween. « Une quarantaine de jeunes s’en sont pris aux motards de la police municipale en fin d’après-midi dans le parc Caillebotte, explique le directeur de la sécurité. Quand les renforts sont revenus, vers 22 heures, il n’y avait plus de jeunes sur le terrain donc pas d’interpellations. C’est certainement un effet dû au couvre-feu. »

« Rien n’a changé »

Dans les rues du Petit-Colombes les habitants sont moins convaincus. « Je rentre tous les soirs du travail par le tram vers 22 heures, explique Vanessa. Rien n’a changé, il n’y a pas plus de policiers qu’avant et toujours des jeunes qui traînent. » Samia a appris l’existence du couvre-feu par le bouche-à-oreille et la mère de famille ne saisit pas bien l’utilité de cette mesure : « Je ne vois pas plus de sécurité ici. En revanche c’est problématique pour les adolescents qui vont être empêchés de se rendre à leurs activités sportives et culturelles sans leurs parents ».

Quant à l’opposition, elle continue de fustiger la mesure. « Nous allons demander des comptes au prochain conseil municipal, lance Alexis Bachelay, député PS de la circonscription. Bien que je pense que le bilan sera famélique. » L’élu regrette « une mesure choc qui stigmatise les habitants de ces quartiers et ne règle pas les problèmes de sécurité ». En attendant, le couvre-feu est en vigueur les week-ends et reprendra, quotidiennement, dès les vacances d’hiver.

Le dispositif va s'étendre à partir de décembre

Après les mineurs, le couvre-feu va s’étendre à tous les habitants des quartiers du Petit-Colombes, des Fossés-Jean, du Petit-Garenne, Mairie et centre-ville. Un nouvel arrêté interdit, à compter du 1er décembre et ce jusqu’au 31 mars inclus, de 22 heures à 6 heures, « toutes occupations abusives et prolongées des rues et autres dépendances domaniales visées lorsqu’elles sont de nature à entraver la libre circulation des personnes ou de porter atteinte au bon ordre et à la tranquillité publique ». S’accompagne une interdiction de consommer de l’alcool sur les voies et espaces publics. L’arrêté précise cependant, que les terrasses de café et de restaurants « sont exclues du champ d’application de l’arrêté ».

  leparisien.fr

>Île-de-France & Oise>Hauts-de-Seine>Colombes|Elia Dahan|02 novembre 2016, 19h47|

Lionel FAUBEAU

Président de l'association lecolombesquejaime

www.lecolombesquejaime.fr

lecolombesquejaime@free.fr

 

Colombes Couvre-feu pour mineurs : bilan mitigé après une semaine et la municipalité décide de l’étendre à tous les habitants des quartiers du Petit-Colombes, des Fossés-Jean, de la Petit-Garenne, Mairie et centre-ville

Colombes Couvre-feu pour mineurs : bilan mitigé après une semaine et la municipalité décide de l’étendre à tous les habitants des quartiers du Petit-Colombes, des Fossés-Jean, de la Petit-Garenne, Mairie et centre-ville