Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

A Colombes, rideau sur la mythique salle du Cadran

 

C’est une page d’histoire qui va se tourner. Le conseil municipal de Colombes a voté jeudi soir une délibération pour la vente de l’îlot Saint-Denis à un promoteur pour réaliser des logements neufs. Le lot comprend la chocolaterie, le fleuriste, la maison bourgeoise - qui appartiennent à la mairie - et... Le Cadran.

D’apparence, avec sa devanture rouge, ce n’est qu’un banal bistrot. Pourtant, il fut un temps où le café-restaurant, anciennement Le Cadran Omnibus, faisait partie des salles les plus réputées d’Ile-de-France pour la musique live. Elle a accueilli Jimi Hendrix, The Who, Polnareff, Louise Attaque, M, Tryo, Pierpoljak, Jacques Dutronc, Michel Jonasz, Manu Chao…

« J’ai arrêté les concerts en 1995, cela ne marchait plus. Il y avait à peine cinquante personnes à la fin… » avoue Armand, propriétaire des lieux depuis 30 ans. « C’est historique ici, je pensais même que c’était classé », assure Lunes, serveur depuis 2005, une photo d’archive en noir et blanc dans la main. « Peu importe l’historique aujourd’hui, c’est juste l’argent qui compte », reprend de volée un habitué.

 

 

 

 

La mythique salle de concert sera détruite pour laisser place à des logements neufs et des commerces au rez-de-chaussée. (Emerige Residentiel.)

 

« Le bâtiment est très dégradé »

Car la ville a décidé de vendre l’îlot Saint-Denis pour le détruire puis tout reconstruire. « Nous voulons améliorer et moderniser la rue Saint-Denis, apporter des commerces de proximité », explique-t-on à la mairie. « Le bâtiment est très dégradé, tout est pourri ici », reconnaît même Armand. L’îlot va être vendu au promoteur Emerige Résidentiel pour 900 000 €. Reste au promoteur de négocier directement avec le propriétaire du Cadran.

« J’ai 66 ans, je ne vais pas mourir ici ! Si les conditions me sont favorables, je vends », lâche l’intéressé, lucide. Au total, plus de 3 700 m² de logements entre R + 1 et R + 5 seront construits, ainsi que 630m² de commerces au rez-de-chaussée. « On peut d’ailleurs tout à fait imaginer une brasserie au même endroit que Le Cadran. Il va disparaître en tant que tel, mais peut être pas totalement… » rassure-t-on à la mairie.

La salle sera détruite début 2018

Mais la partie n’est pas tout à fait gagnée. La majorité (LR) fait face à une levée de boucliers venant de l’opposition qui veut « garder une trace de ce lieu mythique » et dénonce « une absence de concertation ». « Il nous semble contradictoire que la ville investisse dans la préservation du vieux clocher et néglige un autre lieu qui a compté dans l’histoire de notre ville » a tancé Chantal Barthélémy-Ruiz, présidente du groupe PS lors de la séance.

La majorité, par la voix de la maire (LR) Nicole Goueta, a riposté en exhumant des archives communales un plan d’aménagement réalisé par l’opposition lors de la dernière mandature. « Regardez votre projet ! Il était beaucoup plus densifié que le nôtre, c’était du R+9 », a tonné l’édile. Et le projet n’assurait pas forcément la pérrenité du Cadran. Alors que des « discussions » sont en cours, le projet ne verra le jour qu’à moyen terme. Le Cadran devrait être détruit entre « mars et juillet 2018 ».

 

Le Cadran, rue Saint-Denis à Colombes, au début du XXe cycle (DR.)

 

 

  leparisien.fr

 

 

>Île-de-France & Oise>Hauts-de-Seine>Colombes|Victor Tassel|03 février 2017, 17h40

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@free.fr

@ilovecolombes

A Colombes, rideau sur la mythique salle du Cadran

A Colombes, rideau sur la mythique salle du Cadran