Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

A Colombes, on fouille les poubelles pour identifier les auteurs de dépôts sauvages

 

 

Haro sur les incivilités à Colombes. La maire (LR) Nicole Goueta vient de prendre un arrêté pour combattre les incivilités des habitants. La mairie durcit sa politique en augmentant le montant des contraventions au plafond. « Nous voulons renforcer le côté dissuasif, tout en gardant une certaine pédagogie », explique Samuel Métias, adjoint en charge de la propreté. L’amende pour un dépôt sauvage déposé depuis un véhicule est fixée à 1 500 €, sans véhicule à 68 €. Même somme pour les déjections canines, un crachat ou un mégot jeté sur la voie publique…

Et les grands moyens vont être employés pour coincer les responsables. « Dès qu’on peut identifier, on le fera, reprend Samuel Métias. Les agents peuvent ainsi fouiller dans les dépôts sauvages pour retrouver une facture ou un document permettant de confondre le coupable ». Pour les déjections canines, les policiers municipaux seront invités à réaliser des rondes plus régulières dans un secteur où les plaintes des habitants sont nombreuses. Dans l’espoir d’apercevoir un maître ne pas ramasser l’excrément de son animal et l’interpeller dans la foulée.

« Les Colombiens doivent comprendre que leurs incivilités nous coûtent beaucoup d’argent »

Le couperet ne tombera toutefois pas au premier coup. La ville met d’abord en garde par courrier la personne coupable d’une incivilité manifeste. Puis, en cas de récidive, la contravention lui est infligée. « Nous ne créerons pas une brigade de la propreté, tempère Samuel Métias. Les agents assermentés, ceux de la propreté, les agents de sécurité de la voie publique (ASVP) et les policiers municipaux, peuvent établir un procès-verbal ».

Si l’objectif est de « rendre la ville plus propre », il est aussi de « responsabiliser les habitants ». « Les Colombiens doivent comprendre que leurs incivilités nous coûtent beaucoup d’argent. Ce sont leurs impôts qui les payent », lance l’adjoint. Jonny, habitant du quartier des Fossés-Jean depuis 1974, est plutôt emballé. « C’est une bonne initiative, parce que c’est vraiment sale ici, lâche-t-il. Mais une amende, ce n’est pas assez, il faut y aller plus fort ! » Michelle, 75 ans, est elle aussi « pas sûre que cela soit efficace. Ça ne changera pas les mentalités, ce sont les gens qu’il faut changer ».

L’opposition n’a en tout cas pas trouvé à redire à ce durcissement. « Les incivilités sont un cancer pour la ville, estime l’ancien maire (PS) Philippe Sarre. Je salue toute initiative qui permet de les combattre. » Et il y a matière : d’après les statistiques récoltées par les services de propreté, les dépôts sauvages ont représenté plus de 26 000 t à Colombes l’an dernier. Et près de 15 000 appels ont été passés par les habitants pour signaler un problème de cet ordre.

 

  leparisien.fr

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@free.fr

@ilovecolombes

A Colombes, on fouille les poubelles pour identifier les auteurs de dépôts sauvages

A Colombes, on fouille les poubelles pour identifier les auteurs de dépôts sauvages