Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes - Inscription scolaire : le "parcours du combattant" des nouveaux parents qui habitent Colombes : "on se fait balader alors que dès le départ les dés sont pipés"

Des nouveaux Colombiens qui sont aussi parents souhaitent s'exprimer sur le blog qui expliquer leurs mésaventures.

Il me semblait que la priorité de la Mairie était de rassembler les fratries et de prendre en compte la situation professionnelle des parents mais il semble que tel ne soit pas le cas pour ce jeune couple de Colombes.  

.....

"Suite à l’acquisition de notre pavillon début août, nous venons d’emménager à Colombes. Nous avions signé notre compromis de vente mi-avril. Cet emménagement à Colombes est un vrai choix de notre part en raison de notre proximité avec la ville (nous vivions jusqu’à présent à Bois-Colombes au 4 routes). Notre fille va entamé sa 4ème année de patin à glace au club de Colombes, notre fils va au théâtre près de la gare de Colombes, nous faisons nos courses à Colombes depuis près de 10 ans. Bref, nous nous sommes toujours senti chez nous a Colombes.

Une fois les délais légaux et les diverses obligations concernant l’achat de notre logement fini, quand nous avons eu la certitude que nous allions venir sur la ville, nous avons entamés les démarches pour inscrire nos enfants à l’école. La première "mauvaise" surprise fut de constater que notre fils irait dans une école maternelle n’appartenant pas au même groupe scolaire que sa soeur (en primaire). La deuxième est que nous habiterions a mi chemin entre ces 2 écoles mais que à proximité de l’école de notre fille une maternelle était présente (moins de 30m).

Mi-juin, nous nous sommes rendu en mairie pour inscrire nos enfants ou nous avons été bien accueilli mais très mal renseigné. Les papier d’inscriptions qui nous ont été donné était ceux pour le périscolaire, que nous avons renvoyé par e-mail. Malgré l’accusé réception, reçu de la mairie personne n’a jugé bon de nous indiquer qu’une erreur avait été commise. De plus, lors de cette première visite, nous avons expliquer notre problème d’écoles séparées et le personnel nous a vivement encourager à demander une dérogation.

Fin juillet, devant l’absence de document d’inscription, nous avons contacter la mairie. Notre dossier avait été jeté car incorrect (inscription périscolaire, demande de dérogation …). Après avoir tout re-rempli en urgence, le personnel présent ce jour nous a encore encouragé à demander une dérogation pour inscrire notre fils a proximité de sa soeur en nous disant que l’élu décide.

Arrivant à une semaine de la rentrée et sans retour de la mairie, nous avons tenté de joindre quelqu’un qui pourrait nous dire ou en était notre demande de dérogation. Après 3 jours de parcours du combattant (« c’est pas moi c’est madame… ou monsieur…", "laissez votre numéro je transmet », « je sais pas, c’est l’élu qui décide » ), nous avons fini par recevoir la réponse suivante : « Les dossiers doivent passer en commission, il fallait l’envoyer avant le 28 avril. N’étant pas de nature patiente, une certaine colère ma poussé a cette réflexion : Si le personnel municipale du service des inscriptions scolaires nous a encourager à demander une dérogation ("c’est l’élue qui décide, faites une demande directement » phrase entendue une bonne centaine de fois lors de ces derniers jours) alors que nous étions hors délai par rapport à la commission de dérogation, c’est soit que ce personnel n’a pas les compétences nécessaires pour gérer les demandes, soit qu’il n’a pas envie de s’en occuper, soit qu’il n’est pas au courant de l’existence de ses commissions, les rendant de fait caduques face a la loi. Après un grand nombre de coup de téléphones, ne pouvant admettre que nous étions hors d’un délai intenable vis à vis de notre situation, nous avons réussit, à 2 jours de la rentrée à avoir une explication de l’élue. Une commission existe bien mais sur les 12 demandes (en comptant la notre) de dérogation juste pour l’Ecole Camille Claudel vers Victor Hugo maternelle aucune n’est accordée faute de place. Commission fantôme ??? Je laisse a chacun la liberté d’apprécier.

Nous avons le sentiment profond de nous être fait balader alors que dès le départ les dés sont pipés. Une pure perte de temps et d’énergie. Notre fils étant à une année scolaire de rejoindre sa soeur, nous avons décidé de ne pas porté le dossier devant le tribunal administratif.

Mais si onze demandes de dérogations (12 avec la notre) rien que pour Camille Claudel —> Victor Hugo, combien de dérogations de Camille Claudel —> les autres écoles au totale ont été demandées et accordées ?? Je suis à peu près sur que le nombre de demandes se situe entre 30 et 40 (plus proche des 40 à mon avis, mais je peux me tromper) mais que le nombre d’acceptations se compte sur les doigts d’une main. Tout ceci remet en cause l’existence même de l’école Camille Claudel et son intérêt pour le publique. La notion de service publique adaptée au publique semble ici bien approximative. Peut être la mairie et l’éducation nationale devraient revoir l’implantation / carte scolaire et adapter le nombre de classe à la hausse dans les établissements demandés par les dérogations et diminuer celle de l’école Camille Claudel. Dans le privé quand un service n’est pas adapté aux clients, on s’adapte ou on perd ses clients. Au vu du montant des impôts que notre foyer paye chaque année, a l’état et aux communes, je considère que nous sommes clients du service publique. Le terme usagés, n’est qu’une excuse pour la fonction publique pour infantiliser les gens et rejeter sur eux les errances du système.

Dans tous les cas, mon épouse et moi même ayant des emplois du temps professionnels compliqués, nos enfants vont devoir subirent des journées a rallonge, un temps important passé au périscolaire et pour notre fille, jusqu'à 12 km (environ 2H) par semaine de marche supplémentaire pour accompagner son frère a l’école.

Bienvenue a Colombes"


 

 

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@free.fr

@ilovecolombes

Colombes - Inscription scolaire : le "parcours du combattant" des nouveaux parents qui habitent Colombes : "on se fait balader alors que dès le départ les dés sont pipés"

Colombes - Inscription scolaire : le "parcours du combattant" des nouveaux parents qui habitent Colombes : "on se fait balader alors que dès le départ les dés sont pipés"