Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE COLOMBES QUE J'AIME

affiche

Election Européenne : la moitié des panneaux officiels sont vides...

21 Mai 2019, 17:35pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Election Européenne : la moitié des panneaux officiels sont vides...

Election Européenne : la moitié des panneaux officiels sont vides...

Election Européenne : la moitié des panneaux officiels sont vides...

 

Il n'y a que les "partis traditionnels" qui peuvent mettre des affiches pour une raison de coût, d'autant que certaines listes proposent même aux électeurs de télécharger eux mêmes le bulletin de vote.

Seuls, les partis ayant un score supérieur à 3% pourront obtenir un remboursement .

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Election Européenne : la moitié des panneaux officiels sont vides...

Election Européenne : la moitié des panneaux officiels sont vides...

Voir les commentaires

Les nouvelles affiches de la mairie de Colombes agacent de nouveau l’opposition

6 Février 2017, 19:55pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Les nouvelles affiches de la mairie de Colombes agacent de nouveau l’opposition

C’est le retour des affiches ! La mairie de Colombes a lancé une nouvelle opération de communication dans les rues de la ville. Des dizaines d’affiches ont été installées avec un message clair « Avec Nicole Goueta, Promesse tenue ! Cette année encore… 0 % de hausse d’impôts ».

Un chiffre vrai, alors que l’édile en avait fait son principal thème de campagne lors de sa réélection en 2014, mais qu’il faut nuancer. « C’est un bel habillage, mais on joue sur les mots. La maire prend dans les poches des Colombiens d’une autre manière, en augmentant les prix des services municipaux » dénonce Chantal Barthélémy-Ruiz, présidente du groupe PS.

« Je crois qu’il y a d’autres sujets qui mériteraient d’être mis en avant »

L’année dernière, la maire (LR) Nicole Goueta avait déjà sorti des affiches chocs. Elle avait attaqué publiquement le député (PS) Alexis Bachelay, mettant en cause la politique du gouvernement, et la baisse des dotations de l’Etat qu’il avait votée.

La mairie avait été condamnée à retirer les affiches et à payer 1 500 € d’amende à son rival politique. Ces opérations font partie du contrat passé avec JCDecaux qui prévoit plusieurs « opérations de communications d’intérêt local » gratuites dans l’année. « Je crois qu’il y a d’autres sujets qui mériteraient être mis en avant, et sur lesquels les Colombiens ont besoin d’être sensibilisés » tacle encore l’opposition.

 

http://www.leparisien.fr/colombes-92700/les-nouvelles-affiches-de-la-mairie-de-colombes-agacent-de-nouveau-l-opposition-06-02-2017-6660396.php

  leparisien.fr

>Île-de-France & Oise>Hauts-de-Seine>Colombes|V. T|06 février 2017, 18h20|

 

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@free.fr

@ilovecolombes

C’est le retour des affiches ! La mairie de Colombes a lancé une nouvelle opération de communication dans les rues de la ville. Des dizaines d’affiches ont été installées avec un message clair « Avec Nicole Goueta, Promesse tenue ! Cette année encore… 0 % de hausse d’impôts ». Un chiffre vrai, alors que l’édile en avait fait son principal thème de campagne lors de sa réélection en 2014, mais qu’il faut nuancer. « C’est un bel habillage, mais on joue sur les mots. La maire prend dans les poches des Colombiens d’une autre manière, en augmentant les prix des services municipaux » dénonce Chantal Barthélémy-Ruiz, présidente du groupe PS. « Je crois qu’il y a d’autres sujets qui mériteraient d’être mis en avant » L’année dernière, la maire (LR) Nicole Goueta avait déjà sorti des affiches chocs. Elle avait attaqué publiquement le député (PS) Alexis Bachelay, mettant en cause la politique du gouvernement, et la baisse des dotations de l’Etat qu’il avait votée. La mairie avait été condamnée à retirer les affiches et à payer 1 500 € d’amende à son rival politique. Ces opérations font partie du contrat passé avec JCDecaux qui prévoit plusieurs « opérations de communications d’intérêt local » gratuites dans l’année. « Je crois qu’il y a d’autres sujets qui mériteraient être mis en avant, et sur lesquels les Colombiens ont besoin d’être sensibilisés » tacle encore l’opposition.    leparisien.fr

C’est le retour des affiches ! La mairie de Colombes a lancé une nouvelle opération de communication dans les rues de la ville. Des dizaines d’affiches ont été installées avec un message clair « Avec Nicole Goueta, Promesse tenue ! Cette année encore… 0 % de hausse d’impôts ». Un chiffre vrai, alors que l’édile en avait fait son principal thème de campagne lors de sa réélection en 2014, mais qu’il faut nuancer. « C’est un bel habillage, mais on joue sur les mots. La maire prend dans les poches des Colombiens d’une autre manière, en augmentant les prix des services municipaux » dénonce Chantal Barthélémy-Ruiz, présidente du groupe PS. « Je crois qu’il y a d’autres sujets qui mériteraient d’être mis en avant » L’année dernière, la maire (LR) Nicole Goueta avait déjà sorti des affiches chocs. Elle avait attaqué publiquement le député (PS) Alexis Bachelay, mettant en cause la politique du gouvernement, et la baisse des dotations de l’Etat qu’il avait votée. La mairie avait été condamnée à retirer les affiches et à payer 1 500 € d’amende à son rival politique. Ces opérations font partie du contrat passé avec JCDecaux qui prévoit plusieurs « opérations de communications d’intérêt local » gratuites dans l’année. « Je crois qu’il y a d’autres sujets qui mériteraient être mis en avant, et sur lesquels les Colombiens ont besoin d’être sensibilisés » tacle encore l’opposition. leparisien.fr

Voir les commentaires

Colombes : les affiches de la discorde ressortent du placard

26 Octobre 2016, 17:46pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes : les affiches de la discorde ressortent du placard

Nouvel épisode dans le conflit d’affichage qui oppose, depuis huit mois, la maire (LR) de Colombes, Nicole Gouéta, au député (PS) Alexis Bachelay. Ce dernier vient d’assigner en référé la municipalité en demandant des dommages et intérêts suite à la campagne d’affichage de la ville de février 2016. Au début de l’année, une série de panneaux indiquaient : « Le plan Valls 2014-2017 voté par A. Bachelay, député PS de Colombes, Gennevilliers, Villeneuve-la-Garenne, c’est 20 M€ de moins pour les Colombiens. »

Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise (Val-d’Oise) avait alors condamné la ville à retirer les affiches, et à verser 1 500 € au député pour ses frais de procès. « Une somme que madame le maire ne m’a pas versée, se justifie Alexis Bachelay. Ces 1 500 € doivent rembourser mes frais d’avocat et d’huissier, car, contrairement à madame Gouéta, je paye de ma poche tous mes frais judiciaires. » L’élu a donc engagé, la semaine dernière, une nouvelle procédure contre la ville de Colombes.

Du côté de l’Hôtel de Ville, on estime que ce référé n’est « pas très justifié ». La municipalité accuse Alexis Bachelay de vouloir « se refaire une santé financière sur le dos des contribuables colombiens » en faisant « condamner financièrement la ville pour sa simple satisfaction personnelle alors que l’équipe municipale se bat chaque jour pour réduire les dépenses ». Des dépenses qui sont dues au comportement « extrêmement troublant et hors-la-loi » de Nicole Gouéta selon l’intéressé qui promet qu’il ira « au tribunal autant qu’il le faudra pour faire respecter la loi et les décisions de justice ».

>Île-de-France & Oise>Hauts-de-Seine>Colombes|Elia Dahan|20 octobre 2016, 19h26|

Lionel FAUBEAU

Président de l'association lecolombesquejaime

site internet : www.lecolombesquejaime.fr

mail : lecolombesquejaime@free.fr

Colombes : les affiches de la discorde ressortent du placard

Colombes : les affiches de la discorde ressortent du placard

Voir les commentaires

Colombes : le tribunal ordonne la mise au placard des affiches de la discorde

30 Mars 2016, 17:49pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr

Colombes : le tribunal ordonne la mise au placard des affiches de la discorde
Colombes : le tribunal ordonne la mise au placard des affiches de la discorde

Colombes : le tribunal ordonne la mise au placard des affiches de la discorde

Ariane Riou | 30 Mars 2016, 17h52 | MAJ : 30 Mars 2016, 17h52



La justice a parlé dans le conflit des affiches qui oppose depuis deux mois le député (PS) Alexis Bachelay à la maire (LR) de Colombes Nicole Gouéta.

Ce mercredi, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise (Val-d’Oise) a rendu sa décision, ordonnant à la mairie « la dépose des affiches […] dans un délai de 7 jours » sans astreinte et de verser 1 500 € à Alexis Bachelay, par ailleurs conseiller municipal d’opposition, pour ses frais de procès.


L’élu avait déposé un référé-liberté contre la municipalité pour une série de panneaux installés depuis le 2 février à différents endroits de la ville. « Le plan Valls 2014-2017 voté par A. Bachelay, député PS de Colombes, Gennevilliers, Villeneuve-la-Garenne, c’est 20 M€ de moins pour les Colombiens », indiquent les placards, illustrés par d’une gigantesque flèche descendante.
L’opposant n’aura en revanche pas de droit de réponse
« C’est une première victoire. Cela montre que la mairie de Colombes a mené une campagne qui n’est pas de l’information locale mais de la propagande politique, estime Alexis Bachelay. L’objectif était de me discréditer. » En plus du retrait des affiches, le conseiller municipal réclamait aussi un droit de réponse dans le prochain bulletin municipal, requête rejetée le tribunal.


« La décision montre bien qu’il n’y avait pas d’urgence à agir », rétorque la municipalité de Colombes. D’une part au vu du délai de 7 jours sans astreinte « pour retirer des affiches qui sont là depuis deux mois ». Mais aussi parce que ces affiches « sont en train d’être retirées au profit d’une autre campagne », affirme la mairie.


Le conflit ne semble pas pour autant terminé. Alexis Bachelay affirme d’ores et déjà qu’il « n’exclut pas de poursuivre Mme Goueta au pénal pour détournement de bien public ». La mairie a déjà fait valoir que cette campagne « fait partie des cinq campagnes annuelles gratuites offertes chaque année par Decaux » avec qui la ville est en contrat pour l’affichage.

http://www.leparisien.fr/informations/colombes-le-tribunal-ordonne-la-mise-au-placard-des-affiches-de-la-discorde-30-03-2016-5673355.php

Lionel FAUBEAU

Président de l'association
site internet : www.lecolombesquejaime.fr
mail : lecolombesquejaime@free.fr

Voir les commentaires

Maire et député de Colombes s’écharpent autour d’une affiche

29 Mars 2016, 18:13pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr

Maire et député de Colombes s’écharpent autour d’une affiche
Maire et député de Colombes s’écharpent autour d’une affiche

Maire et député de Colombes s’écharpent autour d’une affiche

Adeline Daboval | 25 Mars 2016, 20h36 | MAJ : 25 Mars 2016, 20h36

Information municipale ou propagande politique ? Atteinte à la liberté d’expression et au droit de réponse ou communication appuyée d’une équipe municipale fière de ses choix ?


Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise (Val-d’Oise) a examiné ce vendredi après-midi le référé-liberté déposé par Alexis Bachelay, député PS et conseiller municipal d’opposition de Colombes.

L’ancien adjoint au maire attaque la ville (LR) pour une série de panneaux qui propulsent son nom en haut de l’affiche. « Le Plan Valls 2014-2017 voté par A. Bachelay, député PS de Colombes, Gennevilliers, Villeneuve-la-Garenne, c’est 20 M€ de moins pour les Colombiens », clame le slogan, immanquable depuis le 2 février avec sa gigantesque flèche descendante.
« J’ai réalisé que la ville entière était couverte par ces affiches ! »
Atteinte au pluralisme, à la liberté fondamentale d’expression, au droit de réponse… L’avocate d’Alexis Bachelay égraine ses arguments et jurisprudences avec hésitation et redondance, devant un président qui voudrait que l’audience avance. « Ces panneaux, qui ne sont plus à ce jour qu’au nombre de dix, sont-ils particulièrement visibles ? » interroge-t-il. « Ils sont au bord de tous les grands axes, et en particulier au bord du boulevard du Général De Gaulle, l’un des plus grands axes urbains d’Ile-de-France et visible de l’A86. Au bout de quelques jours, j’ai réalisé que la ville entière était recouverte de ces affiches, plaide alors lui-même le député. Les gens m’ont interpellé : étais-je vraiment celui qui faisait perdre de l’argent la ville ? J’ai écrit à JC Decaux, j’ai essayé de dialoguer avec la municipalité. Mais ça fait sept semaines, et rien. Il faut que cela cesse ! L’objectif, atteint est de me salir et me discréditer. » Son avocate reprend du poil de la bête : « C’est inédit. Une commune qui s’arroge le droit d’une communication par affichage, dans le cadre d’un marché public, avec une seule voix, sur un espace public habituellement dédié aux informations de la ville. » « Contrairement au bulletin municipal, aux journaux, ou au conseil municipal, aucune réponse n’est possible. C’est une arme de propagande massive ! » assène le député.


De l’autre côté, on fait valoir que « l’urgence du référé-liberté est incompatible avec l’inertie du député ». « S’il vous avait saisi dans les jours qui ont suivi la campagne d’affichage, d’accord, mais pourquoi maintenant ? » interroge la défense. Selon l’avocat, à plus d’un an d’une échéance électorale, la ville n’est pas non plus contrainte à la neutralité. « La neutralité pèse sur les agents territoriaux. Mais par nature, une équipe municipale qui a gagné les élections présente sa vision et ses options. On ne peut pas non plus dire que nous avons bafoué le droit de réponse. Quand bien même le tribunal considérerait que c’est une publication et que le maire est le directeur de cette publication, il ne nous a jamais été soumis aucun texte de droit de réponse ! » En raison du lundi de Pâques, l’ordonnance sera rendue mardi matin.

Lionel FAUBEAU

Président de l'association
site internet : www.lecolombesquejaime.fr
mail : lecolombesquejaime@free.fr

Voir les commentaires