Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE COLOMBES QUE J'AIME

coclico

Colombes-Clichy : COCLICO - un nouveau statut pour la restauration scolaire afin que chaque ville gère ses propores impayés

17 Janvier 2018, 18:24pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

COLOMBES CLICHY : COCLICO - Les conseils municipaux des deux villes ont voté une modification des statuts pour le syndicat en charge de la fabrication des repas des écoles.

 

Conseil d’administration restreint, partage des tâches administratives et facturation des familles par les villes directement. Tout cela pour se concentrer sur le contenu des assiettes. Cette semaine, les conseils municipaux de Colombes et de Clichy ont voté la modification des statuts du Sivu CoCliCo. Ce syndicat intercommunal produit et distribue les repas des écoles maternelles et élémentaires des deux villes. Soit près de 14 000 repas quotidiens, sur 93 points de livraison.

 

Les nouveaux statuts votés mardi soir à Colombes et jeudi soir à Clichy prévoient que le conseil d’administration passe de douze à cinq membres. Parmi lesquels les deux maires (LR) Nicole Gouéta et Rémi Muzeau qui en assureront la présidence en alternance. Les villes reprennent également à leur compte plusieurs activités du Sivu : la finance, les marchés publics et l’informatique pour Colombes, les ressources humaines, le juridique et le secrétariat général pour Clichy.

 

Toujours le flou sur d’éventuelles suppressions de postes

 

« L’objectif est de permettre au Sivu de se recentrer sur sa mission première : la préparation des repas. Et d’avoir une meilleure gestion de la facturation et donc des impayés », explique Benoît de la Roncière, maire adjoint de Clichy en charge du dossier.

 

Les oppositions de gauche des deux assemblées n’ont pas manqué de faire part de leurs objections. « Je me réjouis que vous fassiez le choix de maintenir une cuisine centrale, a ainsi estimé Alexis Bachelay, élu PS de Colombes. Mais vous avez uniquement des préoccupations d’organisation ou financières. Vous n’abordez pas la qualité des repas ». De quoi faire bondir Nicole Gouéta. « Je n’ai jamais eu une hésitation sur le fait d’externaliser les repas, assure-t-elle. Ce sont encore des fantasmes ou des inventions de votre part ! Si nous n’abordons pas la qualité, c’est parce que nous n’avons pas à nous plaindre de ce côté-là. »

 

A Clichy, c’est la main mise des majorités qui inquiète. « Vous en profitez pour évincer l’opposition alors que notre présence a permis de faire avancer bien des dossiers », estime Monique Dhuin, élue PS. Enfin, sur la question des suppressions éventuelles de postes, soulevées par les deux oppositions, les réponses se sont fait attendre. Sur les huit agents concernés par les changements, trois mutations seraient en cours vers Colombes et trois départs à la retraite seraient programmés. Reste deux postes en suspens. Avec des solutions promises avant mars.

 

 

 
1/1 Illustration. Les conseils municipaux de Colombes et de Clichy ont voté la modification des statuts du syndicat intercommunal qui produit et distribue les repas des écoles maternelles et élémentaires des deux villes.le7468173
 
Colombes-Clichy : la restauration scolaire se recentre sur les assiettes
Conseil d’administration restreint, partage des tâches administratives et facturation des familles par les villes directement. Tout cela pour se co...
http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/colombes-clichy-la-restauration-scolaire-se-recentre-sur-les-assiettes-22-12-2017-7468173.php
2017-12-22T19:19:12+01:00
http://s1.lprs1.fr/images/2017/12/22/7468173_0a9331fc-e73b-11e7-9746-b896287d7d0c-1.jpg
Actualité Hauts-de-Seine,Hauts-de-Seine,92,2017,colombes-clichy,restauration,scolaire,se,recentre,assiettes

>Île-de-France & Oise>Hauts-de-Seine|Adeline Daboval et Anne-Sophie Damecour| 22 décembre 2017, 19h19            

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Colombes-Clichy : COCLICO - un nouveau statut pour la restauration scolaire afin que chaque ville gère ses propores impayés

Voir les commentaires

Cantines COCLICO : Clichy et Colombes font la chasse au million de repas perdus

25 Mai 2016, 17:30pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr

Cantines COCLICO : Clichy et Colombes font la chasse au million de repas perdus
Cantines COCLICO : Clichy et Colombes font la chasse au million de repas perdus

Cantines COCLICO : Clichy et Colombes font la chasse au million de repas perdus



Un million de repas ont été livrés « en trop » depuis quatre ans dans les cantines de Colombes et Clichy ! Ce chiffre émane du prestataire, le syndicat mixte Sivu-CoCliCo, crée le 1er janvier 2012 par les deux communes à l’époque socialistes, aujourd’hui LR.

Et il a été rendu public à l’occasion du conseil municipal de Colombes, la semaine dernière, par Rémi Noual (sans étiquette), adjoint aux finances de la ville et président du Sivu-CoCliCo. « Rapporté au nombre de jours d’activité du syndicat mixte, cela représente 1 000 repas par jour qui n’ont pas été servis aux enfants », explique Frédéric Souchet, directeur général des services du prestataire. Des repas qui sont néanmoins facturés 3,66 € l’unité aux deux communes. Avec une question à laquelle personne n’ose répondre : où finissent les aliments ?


Les deux villes ont commencé à prendre le problème à bras-le-corps. La diminution drastique des commandes début mars et l’option « raviolis » les jours où il manquait finalement des repas avait suscité une levée de boucliers à Clichy (lire l’encadré). La ville réfléchit désormais à une nouvelle procédure d’inscription pour limiter le différentiel entre les quantités livrées et les repas facturés aux familles. Aujourd’hui, le comptage se fait encore le matin, en classe, en demandant aux enfants de lever la main… Mais les efforts d’ajustement des commandes ont commencé à porter leurs fruits. « Nous sommes passés de 1 000 repas livrés en trop à 200 d’après les chiffres de ces derniers jours », poursuit Frédéric Souchet, pour qui les nouveaux processus ont permis de « sensibiliser tout le monde ».


Clichy va notamment installer à la rentrée prochaine des bornes sur lesquels les enfants déjeunant à la cantine devront « badger » en arrivant le matin. Et mettre en place un principe de préinscription avec deux semaines d’avance. A Colombes, la municipalité a déjà changé les règles : les préinscriptions sont obligatoires, avec une pénalité promise de 5 € aux parents qui n’annulent pas avant 9 h 30 le jour même. Mesure qui n’a pour l’heure jamais été appliquée.


Les raviolis, c’est fini
En mars, pour limiter le gaspillage et faire des économies, Clichy avait diminué les commandes de façon conséquente. Avec une option raviolis bio aux épinards servie les jours où il manquait finalement des repas. Cette solution, qui avait suscité une levée de boucliers, est aujourdhui abandonnée. « La municipalité a assuré que seuls le personnel et les instituteurs mangeaient ces raviolis, ce qui est totalement faux puisqu’ils ont également été servis aux enfants », s’est agacée l’élue Samia Idri (PS), qui dénonçait le « non-respect des mesures d’hygiène » concernant leur stockage dans les établissements, et accusant la municipalité de droite « d’affamer les enfants » et de « mentir sur la réalité ». Des arguments qui ne sont pas du goût du prestataire. « Ces raviolis n’étaient absolument pas des repas au rabais, notamment parce que leur prix de revient était plus élevé qu’un repas classique, tient à préciser l’intéressé. Les parents comprennent si on leur explique bien les choses, poursuit-il. Il faut sortir des discours politiques : la restauration scolaire n’est ni de droite, ni de gauche ! »

Lionel FAUBEAU

Président de l'association
site internet : www.lecolombesquejaime.fr
mail : lecolombesquejaime@free.fr

Adeline Daboval et Anne-Sophie Damecour | 25 Mai 2016, 14h48 | MAJ : 25 Mai 2016, 14h48

http://www.leparisien.fr/clichy-92110/cantines-clichy-et-colombes-font-la-chasse-au-million-de-repas-perdus-25-05-2016-5828631.php

Voir les commentaires

COCLICO : les élus de Clichy s’écharpent sur les « repas de secours » à la cantine

10 Avril 2016, 17:51pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr

COCLICO : les élus de Clichy s’écharpent sur les « repas de secours » à la cantine
COCLICO : les élus de Clichy s’écharpent sur les « repas de secours » à la cantine

COCLICO : les élus de Clichy s’écharpent sur les « repas de secours » à la cantine

Il est baptisé « Ecoles en danger » : c’est un tract que les élus socialistes font actuellement circuler à Clichy. Il y est notamment question de « repas de secours » donnés aux enfants lorsque le nombre de demi-pensionnaires est supérieur aux quantités livrées par le prestataire -un syndicat mixte que la ville partage avec Colombes depuis 2011, le Sivu CoCliCo.

A Clichy, le système fait que chaque matin, les élèves déjeunant à la cantine sont comptabilisés en classe. Certains jours, il y a donc plus de repas que d’enfants, et parfois c’est l’inverse…

Un sujet abordé lors du dernier conseil municipal, jeudi, et qui a donné lieu à des échanges houleux entre la majorité et l’opposition. Samia Idri (PS) a dégainé la première pour dénoncer des « plats froids ou des raviolis aux épinards réchauffés sans aucune norme d’hygiène ». Avant d’enfoncer le clou en faisant état de « dates dépassées ». Sur ce dernier point, la municipalité dément formellement, soulignant que « CoCliCo réfléchit à porter plainte pour diffamation ».

Au sujet des repas froids, la ville assure qu’ils ne sont servis qu’en cas de grève. Ils sont composés de taboulé, chips, compote et gâteaux. « Une réunion s’est d’ailleurs tenue avec des parents en présence du président du syndicat et d’une diététicienne, précise la mairie. Ils ont obtenu l’assurance qu’une commission serait mise en place pour choisir les futurs produits. »

Pour les repas dits de substitution -les fameux raviolis bio aux épinards- la ville explique que depuis le retour des vacances de février, elle a effectivement décidé de se limiter aux commandes prévisionnelles passées au prestataire, sans livraisons supplémentaires en fin de matinée. Une décision prise dans un « souci d’économie et de lutte contre le gâchis alimentaire », explique Véronique Cabasset, conseillère municipale déléguée à la caisse des écoles. « Sur l’année 2014-2015, ce sont 99 345 repas qui ont été livrés aux écoles et jetés à la poubelle », s’emporte l’élue. Précisant que chaque repas est facturé 3,66 € par CoCliCo. « La première semaine du nouveau système, nous avons comptabilisé 4,6 repas de substitution servis par jour et par école, poursuit Véronique Cabasset. Ce chiffre est tombé depuis à 0,5 ». Des arguments qui n’ont pas convaincu l’opposition. « Vous parlez de chiffres, et nous des enfants auxquels vous ne donnez pas des repas convenables », s’énerve Samia Idri.

« Ils dénoncent les conséquences de leur propre gestion », réagissait ensuite Alice Le Moal (MoDem), adjointe en charge de l’éducation. Soulignant que lorsque la droite à repris la mairie en juin dernier, elle s’est retrouvée face à 500 000 € d’impayés de cantine. « Nous avons hérité d’un système totalement défaillant », poursuit-elle. La majorité réfléchit désormais à mettre en place une tarification forfaitaire au mois, et non plus au repas. A Colombes, la municipalité est allée plus loin : si les parents n’annulent pas avant 9 h 30 en cas d’absence, ils payent non seulement le repas mais aussi 5 € de pénalité.

http://www.leparisien.fr/clichy-92110/les-elus-de-clichy-s-echarpent-sur-les-repas-de-secours-a-la-cantine-03-04-2016-5683273.php

Anne-Sophie Damecour | 03 Avril 2016, 16h48 | MAJ : 03 Avril 2016, 16h48

Lionel FAUBEAU

Président de l'association
site internet : www.lecolombesquejaime.fr
mail : lecolombesquejaime@free.fr

Voir les commentaires

Colombes - COCLICO : UN "GASPILLAGE MAÎTRISÉ" EN TROMPE L’ŒIL - SAVEZ VOUS QUE ....

24 Mars 2016, 13:47pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr

Colombes - COCLICO : UN "GASPILLAGE MAÎTRISÉ" EN TROMPE L’ŒIL - SAVEZ VOUS QUE ....
Colombes - COCLICO : UN "GASPILLAGE MAÎTRISÉ" EN TROMPE L’ŒIL - SAVEZ VOUS QUE ....

Colombes - COCLICO : UN "GASPILLAGE MAÎTRISÉ" EN TROMPE L’ŒIL -

SAVEZ VOUS QUE ....

Afin de justifier des pénalités de 5 € à faire payer aux petits Colombiens la Municipalité à fait une double page sur la Maîtrise du Gaspillage dans les écoles .

Cependant, je voudrais que l'on m'explique comment on passe de 3.66 € (matière première + mains d'oeuvre) à 10 € avec une explication très vague tenant en a peine une phrase : réchauffer, surveiller, facturer et le mobilier ...l'écart étant significatif , il me semble légitime d'expliquer ce GRAND écart !!

S'il n'y avait que cela ....

Savez vous que les repas étant livrés la veille , les inscriptions du matin (les enseignants demandes aux enfants s'ils restent manger à la cantine), pour "limiter "le gaspillage ne servent plus à rien car le nombre de repas est comptabilisé la veille ?

Savez vous que les plats étant préparés la veille ou avant veille , le côté gustatif surtout après réchauffage dans les cantines scolaires n'ont plus rien à voir ou sur le plan du goût avec la sortie de chez COCLICO ?

savez vous que le repas du lundi est livré le vendredi ?

Savez vous que la quantité servis aux enfants en CP et en CM2 est exactement la même ce qui explique aussi le "gâchis" ?

Savez vous que depuis 1 semaine, il existe des "repas de secours" ? Ce repas, qui n'a rien a voir avec ce que mange les autres enfants, permet de rééquilibrer le manque de plateaux pour les enfants qui mangent à la cantine de l'école.

Pour faire simple : si votre enfant qui est titulaire du contrat de rentrée scolaire, que vous payez normalement les repas de votre enfant, il se peut s'il est dans les derniers à manger , qu'il bénéficie de ce repas de secours !

"PROMESSE TENUE" de Madame Le Maire : faire payer les Colombiennes et les Colombiens

Lionel FAUBEAU

Président de l'association
site internet : www.lecolombesquejaime.fr
mail : lecolombesquejaime@free.fr
adhésion en ligne : https://leetchi.com/c/lecolombesquejaime

Voir les commentaires