Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE COLOMBES QUE J'AIME

colombes

Utilisateur d'EDP : Nouveaux Engins de Déplacement Personnel , vous pouvez être contrôlé !

12 Octobre 2019, 16:46pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Utilisateur d'EDP : nouveaux engins de déplacement personnel , vous pouvez être contrôlé !

Sur septembre,  la législation vient réguler l'utilisation des trottinettes électriques, gyropode ... vitesse limité à 25 km/h, contrôle des feux avant et arrière...sinon attention a l'amende  qui peut aller jusqu'à 1300 euros !

Les utilisateurs de rollers, skateboards ou trottinettes (sans moteur) sont considérés comme des piétons, aussi ils doivent rouler sur le trottoir. Les engins de déplacements électriques (hoverboard, gyropodes, monoroue, trottinette électrique) sont interdits sur les voiries publiques (trottoirs et voies de circulation). Les vélos sont considérés comme des véhicules et doivent circuler sur la chaussée.

135 euros d'amende pour ceux qui circulent sur les troittoirs

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Utilisateur d'EDP : Nouveaux Engins de Déplacement Personnel , vous pouvez être contrôlé !
Utilisateur d'EDP : Nouveaux Engins de Déplacement Personnel , vous pouvez être contrôlé !Utilisateur d'EDP : Nouveaux Engins de Déplacement Personnel , vous pouvez être contrôlé !

Voir les commentaires

Sortir du harcèlement scolaire grâce à la thérapie brève : une thérapeute Colombienne est à votre écoute pour les grands et les petits

7 Octobre 2019, 11:19am

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Sortir du harcèlement scolaire grâce à la thérapie brève : une thérapeute Colombienne est à votre écoute pour les grands et les petits

Sortir du harcèlement scolaire grâce à la thérapie brève : une thérapeute Colombienne est à votre écoute pour les grands et les petits

 

Sortir du harcèlement scolaire grâce à la thérapie brève : une thérapeute Colombienne est à votre écoute pour les grands et les petits 

 

Le harcèlement scolaire fait l’actualité… mais en pratique on fait quoi quand on y est confronté sans réussir à en sortir ?

Ces dernières semaines sont riches en actualités sur le harcèlement scolaire. Si le fait d’en parler et de vouloir l’empêcher est une très bonne chose, quels sont ses impacts ? comment réagir lorsqu’on y est confronté ?

Un article publié dans Nature par le King’s College de Londres, grâce au projet IMAGEN, prouve qu’il y a un lien entre harcèlement à l’adolescence et troubles psychiques à l’âge adulte. Le figaro relate et vulgarise ces résultats (l’article en entier n’est disponible que pour les abonnés) http://www.lefigaro.fr/sciences/2019/03/07/01008-20190307ARTFIG00190-le-harcelement-a-l-adolescence-impacterait-le-developpement-cerebral.php

Le ministère de l’éducation nationale indique qu’au moins 10% des élèves subissent une situation de harcèlement au cours de leur scolarité. Le 3 juin dernier, Jean-Michel Blanquer a annoncé un plan pour faire face au harcèlement. Ce plan instaure notamment un réseau de référents (des personnels spécifiquement formés) qui peuvent conseiller les établissements scolaires afin qu’ils soient moins seuls face à une telle situation.

La youtubeuse et Instagrameuse EnjoyPhoenix témoigne du harcèlement qu’elle a vécu au lycée, Soprano fait la chanson « Fragile » qui parle d’une jeune fille poussée au suicide à cause de ce qu’elle vit au collège.

Sans aucun doute, ce qui fut longtemps un tabou commence à s’inviter dans le débat, et c’est déjà une bonne chose pour permettre de réagir vite sans laisser s’installer des situations délétères.

 

Si la sensibilisation des jeunes au travers des icones de leurs âges, si les actions mises en place par les établissements scolaire sont des éléments importants pour réduire ce fléau, comment nous, parents, pouvons accompagner et aider nos enfants lorsqu’ils sont confrontés à une telle situation ?

 

La thérapie brève peut aider à sortir de cette situation de harcèlement. Il s’agit d’une approche pragmatique, rapide et surtout efficace. A l’inverse de méthodes d’analyse souvent longues et centrées sur les raisons pour lesquelles le patient souffre, la thérapie brève se concentre sur ce qui fait souffrir ici et maintenant. Elle permet alors de trouver en quelques séances une façon nouvelle et sur-mesure de se comporter face au harceleur.

 

Tout en respectant vos valeurs et l’environnement dans lequel vous évoluez, la thérapie brève permet de redevenir acteur dans cette situation de harcèlement.

Parlons de Lucie, cette jeune fille de 14 ans en classe de 3e. Lucie pratique la danse classique au conservatoire, elle est très fine et élancée. Marie, une très bonne amie de Lucie depuis le primaire, lui dit à chaque occasion qui se présente qu’elle est bête, moche, lente… Pendant tout le primaire, Lucie lui a dit que ce n’était pas vrai, et qu’elle devait arrêter et Marie arrêtait. Mais depuis quelques mois maintenant, Marie n’arrête plus et à la longue ses remarques rendent Lucie triste. En prise avec ses émotions, Lucie commence à travailler de moins en moins et ses notes s’effritent, renforçant son sentiment qu’elle est peut-être « bête » comme l’affirme Marie…  Petit à petit, Lucie commence à penser que Marie a probablement un peu raison…

Comment la thérapie brève a pu aider Lucie ? En lui faisant réaliser que ne pas répondre fermement à Marie de façon à ce que Marie n’ait plus envie de lui renvoyer du négatif sur elle ne faisait que pousser Marie à continuer.

Concrètement, en respectant ce que Lucie pense de Marie, nous avons construit avec Lucie une réponse sur-mesure, adaptée précisément aux relations affectives entre Lucie et Marie, dont l’objectif était de faire en sorte que Marie ne se sente pas grandie par ses attaques répétées sur Lucie.  

Pendant plusieurs semaines, Lucie a attendu que Marie lui dise à nouveau qu’elle est « bête, moche et lente », prête à lui répondre… Finalement, Lucie et Marie sont redevenues amies de manière plus équilibrée. Il est probable, comme c’est souvent le cas avec la thérapie brève, que le changement de posture de Lucie ait suffit à faire comprendre à Marie que le stratagème qu’elle emploie depuis plusieurs semaines pour être populaire au collège ne sera plus efficace avec Lucie.

 

Cet exemple de comment la thérapie brève peut aider à sortir des situations de souffrance par exemple dans le cas de harcèlement scolaire s’étend assez facilement à la plupart des situations de souffrance pour lesquelles le bon sens, les échanges avec les amis, la famille n’ont pas permis de trouver une façon de sortir d’un cercle vicieux qui nous maintient, voire nous enfonce dans un schéma non adapté.

Cette approche initialement basée sur les travaux de Grégory Bateson et Paul Watzlawick à Palo Alto, s’intéresse à comment une souffrance telle que le harcèlement se maintient, voire se développe. En comprenant le comment, généralement en moins de 10 séances, le patient adopte une posture qui lui permet de voir les choses autrement…. Rapidement… et donc de se libérer du harceleur…  

 

Vous reconnaissez votre enfant, l’un de vos élèves, un neveu, une nièce, un ou une camarade, l’enfant d’un ami ? N’hésitez pas à me contacter pour vous permettre d’expérimenter l’efficacité opérationnelle d’un tel changement de posture

al@therapiebreve92.com

07 86 82 34 35

www.therapiebreve92.com

Voir les commentaires

Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019

7 Octobre 2019, 11:18am

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019

Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019

Samedi matin, au départ de l'hôtel de ville de Colombes et à l'initiative du collectif Colombes Respire, 15 personnes ont participé à une balade cycliste destinée à cartographier les rues "en devenir cyclable" et ainsi de "rendre visible l'absence d'une politique vélo de la part de la municipalité".
"Dans de nombreuses artères récemment rénovée, à l'instar de la rue d'Estienne-d'Orves, la signalétique "vélo" a par exemple complètement disparu. Sur d'autres grandes avenues, il n'y a aucun marquage au sol pour permettre aux cyclistes de rouler en toute sécurité même dans le sens de circulation. Sans même parler d'avoir de vraies pistes cyclables, les aménagements de voirie favorables au vélo sont très peu nombreux à Colombes."
Pendant 2 heures, dans les petites rues, aux intersections d'avenues et même sur le grand carrefour de la vieille église, les participants à cette balade ont tracé à la craie, à l'aide d'un pochoir, des pictos vélo. Les automobilistes, bloqués parfois, ont réagi de manière très variée : en klaxonnant, en attendant patiemment, parfois en montrant leur soutien à cette initiative. L'un deux, bloqué au feu, a déclaré :" J'utilise parfois le vélo mais je trouve ça trop dangereux, je préfère quand l'espace est bien défini entre les voitures et les vélos, c'est plus sécurisant pour tout le monde."
 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019

Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019

Voir les commentaires

Situation explosive entre la ville de Béthune et Q-Park !

5 Octobre 2019, 10:11am

Situation explosive entre la ville de Béthune et Q-Park !

COMME COLOMBES, BETHUNE A SIGNÉ EN 2004 UN CONTRAT DE 30 ANS QUI OBLIGE LA VILLE À VERSER 400.000 € PAR AN À Q-PARK EN PLUS DES RECETTES DU STATIONNEMENT SUR VOIRIE.

CONTRAT QUI GÉNÈRE UNE SITUATION INTENABLE POUR BETHUNE……… 

Chèr(e)s ami(e)s du Collectif,

Manifestement, Béthune a signé en 2004 un contrat encore bien pire que celui de Colombes, alors que celui-ci  était déjà très défavorable pour notre ville.

En effet, les termes de ce contrat sont tellement déséquilibrés entre Béthune et Q-Park, que la ville a déjà versé 13 millions d’euros en plus des recettes de stationnement……..pour un parking qui couterait aujourd’hui à peine 10 millions à construire.

Et il reste encore 15 ans à courir……comme à Colombes.

Encore une fois comme à Colombes, il faut pointer du doigt l’incompétence des élus qui ont engagé la responsabilité financière de dizaines de milliers d’habitants pour des durées inacceptables……

A Béthune, les chiffres d’affaires des deux parkings ont progressé de 15 et 20 % en 2018, et qu’ils sont l’un saturé, l’autre quasi complet.

« Titulaire d’une délégation de service public pour exploiter deux parkings souterrains et le stationnement de surface, Q-Park doit produire chaque année un rapport d’activité, adopté par les élus. Mardi soir, Olivier Gacquerre, le maire, a demandé que le rapport de 2018, et ceux des deux années précédentes, ne soient pas validés par le conseil municipal. Plusieurs phrases du rapport 2018 ont froissé les élus, déjà en guerre contre Q-Park et certains termes du contrat signé en 2004 pour 30 ans. Dont celui ayant trait au versement annuel par la Ville d’une somme (environ 400 000 €) pour combler le déséquilibre entre les recettes réalisées et celles prévues…… »

Le maire déclare :

« Même si les parkings sont pleins, on doit payer 400 000 € parce que dans ce contrat, c’est annexé au stationnement de surface. Et on nous reproche de ne pas verbaliser assez. » Hors de question pour la Ville de convertir d’autres places au payant.

En désaccord avec cette disposition, la municipalité attaque.

« Les parkings sont sales, celui de la Grand-Place n’est pas accessible aux personnes à mobilité réduite, les deux ascenseurs ne sont pas fonctionnels. Et dans le dernier rapport, le délégataire nous menace », résume le maire Pierre-Emmanuel Gibson.

« La Ville bloque l’argent dû à QPark sur un compte. Tant que ce n’est pas réglé, on ne paye pas. Dans le dernier rapport, ils disent qu’il y a des problèmes à l’intérieur, et tant qu’on ne paye pas, ils ne feront rien. Ils nous font du chantage et des pressions »,

« Nous avons lancé une étude pour voir si on peut divorcer de Q-Park pour reprendre la maîtrise du stationnement. On ne peut pas être sous la menace permanente d’une entreprise privée », résume Pierre-Emmanuel Gibson. Donc, « on va au conflit dans les mois qui viennent », prévient Olivier Gacquerre, pour qui « ça finira devant les tribunaux ».

Source La Voix du Nord.

Concernant Colombes, le rapport d’activité de Q-Park 2018 n’a pas encore été présenté au conseil municipal, nous en avons déjà abondamment parlé, nul doute que les chiffres de progression des bénéfices et des profits de Q-Park vont surement nous faire tomber à la renverse…..   

Il est très intéressant de voir qu’à Béthune, les élus prennent leurs responsabilités et refusent de laisser ce genre de situation perdurer, alors qu’à Colombes Q-Park est vraiment très (trop ?) tranquille……

Les prochaines élections municipales seront les bienvenues pour que les nouveaux élus mettent enfin un terme à une situation qui ne profite qu’à Q-Park, et pénalise financièrement  en permanence les résidents colombiens !

                                                     ANNULATION !

Le Collectif Indépendant de Colombes

Témoignez sur parkinggratuit92@gmail.com et nous diffuserons vos informations.  Retrouvez toutes nos publications sur www.lecolombesquejaime.fr

Voir les commentaires

Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019

28 Septembre 2019, 10:38am

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019

Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019

Samedi matin, au départ de l'hôtel de ville de Colombes et à l'initiative du collectif Colombes Respire, 15 personnes ont participé à une balade cycliste destinée à cartographier les rues "en devenir cyclable" et ainsi de "rendre visible l'absence d'une politique vélo de la part de la municipalité".
"Dans de nombreuses artères récemment rénovée, à l'instar de la rue d'Estienne-d'Orves, la signalétique "vélo" a par exemple complètement disparu. Sur d'autres grandes avenues, il n'y a aucun marquage au sol pour permettre aux cyclistes de rouler en toute sécurité même dans le sens de circulation. Sans même parler d'avoir de vraies pistes cyclables, les aménagements de voirie favorables au vélo sont très peu nombreux à Colombes."
Pendant 2 heures, dans les petites rues, aux intersections d'avenues et même sur le grand carrefour de la vieille église, les participants à cette balade ont tracé à la craie, à l'aide d'un pochoir, des pictos vélo. Les automobilistes, bloqués parfois, ont réagi de manière très variée : en klaxonnant, en attendant patiemment, parfois en montrant leur soutien à cette initiative. L'un deux, bloqué au feu, a déclaré :" J'utilise parfois le vélo mais je trouve ça trop dangereux, je préfère quand l'espace est bien défini entre les voitures et les vélos, c'est plus sécurisant pour tout le monde."
 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019
Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019

Colombes Respire : La marche pour le climat, c'était aussi à Colombes le samedi 21 septembre 2019

Voir les commentaires