Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE COLOMBES QUE J'AIME

sarre

Réforme de la taxe d’habitation: Colombes une perte de 10 M€ de perte fiscale - QUI VA PAYER ?

21 Novembre 2017, 18:30pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Réforme de la taxe d’habitation: Colombes une perte de 10 M€ de perte fiscale - QUI VA PAYER ?

 

En 2020, près d’un foyer sur deux ne paiera pas la taxe d’habitation dans les Hauts-de-Seine. Une proportion nettement inférieure aux 80 % d’exonérés annoncés au niveau national, qui s’explique par le grand nombre d’habitants du département dont les revenus sont bien supérieurs à la moyenne française.

Sans surprise, c’est donc aux habitants de Gennevilliers, Villeneuve-la-Garenne, Bagneux, Nanterre et Clichy que la réforme de la taxe d’habitation profitera le plus. Dans trois ans, plus des trois quarts de la population de ces villes ne paieront plus cet impôt local, selon les chiffres de la commission des finances du Sénat. Si la mesure est évidemment bien accueillie par les habitants concernés, les maires, eux, s’inquiètent pour leurs finances. Les pertes annuelles représentent plusieurs millions d’euros pour les communes, comme le révèlent les chiffres du Sénat, qui a publié les premières projections de cette réforme, ville par ville.

Presque cinq fois plus de foyers exonérés. Selon les premières projections réalisées pour le département, le nombre de foyers fiscaux qui n’auront pas à payer la taxe d’habitation va passer de 72 864 en 2017 à 330 283 en 2020. Alors que 3 600 foyers de Gennevilliers n’ont pas à s’acquitter de cet impôt aujourd’hui, ils seront plus de 11 000 après la réforme. Ce qui portera à presque 87 % le nombre de foyers exonérés dans cette commune. A l’inverse, et toujours sans surprise, c’est à Marnes-la-Coquette que les habitants resteront les plus nombreux à payer l’impôt local. Presque sept foyers sur dix n’en seront pas exonérés. Comme à Neuilly-sur-Seine, où 35 % des foyers ne paieront plus la taxe d’habitation en 2020.

Des millions d’euros de recettes en moins pour les villes. Si le gouvernement promet des compensions financières pour les communes, la crainte de les voir diminuer comme peau de chagrin au fil des ans est partagée par les élus, de gauche comme de droite. Selon les chiffres de la commission des finances du Sénat, Asnières, Colombes, Boulogne ou encore Nanterre perdraient annuellement plus de 10 M€ de recettes fiscales. « Le gouvernement nous dit compensation à 100 % la première année. Et après ? » demande Philippe Pemezec, sénateur LR des Hauts-de-Seine et encore maire pour quelques semaines du Plessis-Robinson, ville dont le nombre foyers exonérés va être multiplié par sept. Avec une perte potentielle de 3,9 M€. « Nous avions bien vu, avec d’autres mesures comme les dotations globales de fonctionnement, que l’Etat ne compense jamais sur le long terme, pénalisant ainsi les communes. Petit à petit on nous plume, c’est du racket organisé », déplore-t-il.

Faux cadeaux, vraie perte d’autonomie ? Face à cette mesure pourtant très populaire, les élus craignent une réelle perte d’autonomie. « A terme c’est une mise sous tutelle des communes qui n’auront plus pour fonctionner que ce que leur verse l’Etat », déplore Patrice Leclerc, maire PCF de Gennevilliers. L’édile estime que cette mesure est un « retour en arrière par rapport à la loi de décentralisation de 1982 ». « Nous allons vers un système où l’Etat va conditionner les compensations financières à des politiques, ajoute-t-il. Dans ces conditions, les habitants n’auront plus aucun pouvoir de décider de l’orientation politique de leur ville. » Pour les élus, il s’agit également d’un cadeau en trompe l’œil qui s’accompagnera inévitablement, à terme, d’une augmentation des tarifs municipaux pour maintenir les services publics. « Avec cette réforme, le gouvernement rompt le lien entre les habitants et les services rendus, estime Phlippe Pemezec. Sans ressources financières comment investir, construire des crèches, rénover les écoles, financer les activités culturelles ? Voilà à quoi sert la taxe d’habitation ».

 

 

>ÃŽle-de-France & Oise>Hauts-de-Seine>Colombes|Anne-Sophie Damecour| 19 novembre 2017, 20h47 | MAJ : 19 novembre 2017, 22h47

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Réforme de la taxe d’habitation: Colombes une perte de 10 M€ de perte fiscale - QUI VA PAYER ?

Voir les commentaires

VIGILANCE avec la "fausse" vente des calendriers de fin d'année : faux éboueurs, faux postiers, faux agents des encombrants etc....

17 Novembre 2017, 17:28pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

VIGILANCE avec la "fausse" vente des calendriers de fin d'année : faux éboueurs, faux postiers, faux agents des encombrants...

Colombiennes, Colombiens : ATTENTION !!!

Une petite précision prise auprès des éboueurs de la ville : ils sont toujours à 2 minimum et jamais seul !

Ne vous laissez pas abuser.

Les faux vendeurs de calendriers sont là, ne les laissez pas entrer et appelez directement le 17 pour signaler leur passage. S'ils sont signalés rapidement ...nous pourrons orienter les patrouilles pour les interpeller.


- Même en journée, fermez votre porte à clé ;


- Dans la mesure du possible, installez un entrebâilleur qui permet de voir qui vous sollicite sans ouvrir complètement votre porte ;


- Demandez à la personne de justifier de son identité et de sa qualité ;


- Ne faites pas entrer ces personnes à votre domicile ;


- Normalement, vous connaissez votre facteur. Si ce n'est pas lui qui se présente, mais un "remplaçant", il est fort probable que le remplaçant soit un vrai arnaqueur.


- Ne conservez pas de grosses sommes d'argent à votre domicile.


- En cas de doute composez le 17. Les principales victimes sont les personnes âgées vulnérables.


Conscient qu'elles n'ont pas forcément Internet et qu'elles ont rarement un compte Facebook, merci à ceux qui nous suivent de relayer ces informations aux personnes âgées de leur entourage.

N’hésitez pas à communiquer cette mise en garde à vos proches et voisins.

 

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

VIGILANCE avec la "fausse" vente des calendriers de fin d'année

VIGILANCE avec la "fausse" vente des calendriers de fin d'année

Voir les commentaires

Colombes : la technique de la Mairie qui procède à des constructions avec un passage "en force" sans prévenir les riverains

25 Octobre 2017, 12:30pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes : la technique de la Mairie qui procède à des constructions avec un passage "en force" sans prévenir les riverains

Message d'un collectif d'habitants mécontent d'apprendre une construction "en force" sans aucune concertation avec le voisinage :

 

 

Message de riverains habitants la résidence située au 171 Av Henri Barbusse.

Cherchons toutes informations concernant la procédure type « cavalerie », ou « passage en force » pour la construction de cette future réalisation dont les travaux sont prévus démarrer avant la fin d’année !!.

Notre résidence compte 70 lots (donc pas négligeable) avec pour syndic une société Colombienne qui nous affirme ne pas avoir été prévenue, sauf comme nous par voie de presse et la récente revue de la Maire « Bilan mi-mandat ».

Avons reçu ce mercredi 18 oct  une lettre nous apprenant être assignés avec audience tenue la veille au TGI de Nanterre … !

Cet immeuble de 7 étages est prévu adossé à un de nos bâtiments de 5 étages. Le nôtre est situé à environ 7mètres de la rue, la réalisation prévue n’étant implantée qu’à environ 2 m de la rue (Voir photo maquette en PJ, notre immeuble apparait en 2ème plan).

Vers qui ou quelle association se diriger.   

 

Merci d’avance pour vos éventuelles informations

 

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@free.fr

@ilovecolombes

Colombes : la technique de la Mairie qui procède à des constructions avec un passage "en force" sans prévenir les riverains

Colombes : la technique de la Mairie qui procède à des constructions avec un passage "en force" sans prévenir les riverains

Voir les commentaires

Colombes : le bilan de mi-mandat fait bondir l’opposition

25 Octobre 2017, 11:59am

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes : le bilan de mi-mandat fait bondir l’opposition

 

Nouvelle polémique, cette fois, sur un hors-série publié par la majorité municipale. Sans tribune, la gauche crie au scandale.

Laura Bruneau

« C’est un déni de démocratie », s’emporte Fatoumata Sow. La conseillère municipale (PS) d’opposition en veut à Nicole Goueta, la maire (LR) de Colombes, qui a publié son bilan de mi-mandat dans un hors-série distribué avec le magazine de la ville du mois d’octobre. La raison de la colère des élus d’opposition ? Ce supplément a été rédigé par la majorité municipale et ne laisse pas la parole à ses détracteurs.

Selon Fatoumata Sow, qui cite le code général des collectivités territoriales, cette pratique est illégale, « la loi obligeant les municipalités à laisser l’opposition s’exprimer dans les bulletins municipaux ». L’élue va jusqu’à trouver des arguments dans son propre camp.

Elle évoque ainsi la condamnation de Philippe Kaltenbach, ancien maire socialiste de Clamart, par le tribunal administratif de Versailles en 2009 pour ne pas avoir laissé l’opposition s’exprimer dans la publication de son bilan de mi-mandat. L’attitude de Nicole Goueta ? « Je lui en veux d’autant plus que lorsque le PS était au pouvoir, Philippe Sarre, dans son bilan de mi-mandat, avait laissé les opposants s’exprimer », tacle celle qui était la cheffe de cabinet du précédent maire.

« S’ils veulent réagir au bilan, ils pourront le faire dans le journal de novembre »

Dix élus d’opposition PS, EELV, DVG et non inscrit, ont cosigné le 12 octobre dernier une lettre adressée à Nicole Goueta et au préfet des Hauts-de-Seine pour signaler ce manquement et demander des explications. Ils souhaitent, à leur tour, pouvoir exprimer leur vision du bilan. « Dans les mêmes conditions, à savoir, une distribution dans toutes les boîtes aux lettres de la ville », insiste Fatoumata Sow.

Déterminés, les élus d’opposition affirment être « prêts à utiliser tous les recours possible et à aller devant la justice administrative pour faire respecter [leurs] droits ». « Ce n’est pas la première fois », ajoute l’opposante, citant le « hors-série Finances Audit des finances 2009-2014 » publié en octobre 2015 sans tribune de l’opposition. « Si c’est ça sa vision de la démocratie, elle n’est pas à la hauteur de la tâche qui lui incombe », clame Fatoumata Sow, un brin lyrique.

Cette polémique est loin de perturber Nicole Goueta convaincue être dans son bon droit. « Ce bilan de mi-mandat a été diffusé avec le journal municipal d’octobre, où les élus d’opposition ont une tribune, assène-t-elle. S’ils veulent réagir au bilan, ils pourront bien évidemment le faire dans le journal de novembre, où ils ont la possibilité de dire ce qu’ils veulent. »

La maire et l’équipe municipale continuent les réunions publiques pour exposer ce bilan. La prochaine aura lieu le 8 novembre à l’espace Colbert et la dernière le 15 novembre à l’école Victor-Hugo.

Hauts-de-Seinebilan mi-mandatNicole GouetaFatoumata Sowpolitiquemunicipalité

 

 

 

>Île-de-France & Oise>Hauts-de-Seine|Laura Bruneau « S’ils veulent réagir au bilan, ils pourront le faire dans le journal de novembre »| 23 octobre 2017, 16h28            

 

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@free.fr

@ilovecolombes

Colombes : le bilan de mi-mandat fait bondir l’opposition

Colombes : le bilan de mi-mandat fait bondir l’opposition

Voir les commentaires

Colombes: vers une privatisation des services publics ?

17 Octobre 2017, 17:59pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes: vers une privatisation des services publics ?

 

Cela va se faire de manière très discrète mais certains services de proximité aux Colombiens vont être privatisés.

La médiatisation du Centre Municipal de Santé (CMS) n'étant qu'un premier aperçu de l'arsenal municipal.

En effet et très prochainement la privatisation et le remplacement du personnel municipal va se faire au niveau :

- de l'accueil de la Mairie,

- de la piscine municipal (caisse),

- des animateurs qui eux aussi vont dépendre d'un établissement de droit privé

- les ASVP dont il semblerait qu'il y ait une "chasse aux sorcières" en "aidant au départ des fonctionnaires en poste" afin de les remplacer par des CDD.

Il est à noter que la privatisation du contrôle du stationnement et le FPS (forfait post-stationnement) par des sociétés prestataires comme VINCI et URBIS va accélérer les contrôle à la chaine pour devenir un vrai jackpot municipal ! 

Avec une amende à 30 € au 1er janvier 2018 c'est 6 € récupéré par la municipalité

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@free.fr

@ilovecolombes

Colombes: vers une privatisation des services publics ?

Voir les commentaires