Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE COLOMBES QUE J'AIME

trupin

Colombes tweet : le Maire de Colombes dénonce "l'approche politicienne de la sécurité" par le Député LREM Adrien TAQUET

12 Mars 2018, 08:40am

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes tweet : le Maire de Colombes dénonce "l'approche politicienne de la sécurité" par le Député LREM Adrien TAQUET 

Politique politicienne....quand tu nous tiens ;=))

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Colombes tweet : le Maire de Colombes dénonce "l'approche politicienne de la sécurité" par le Député LREM Adrien TAQUET
Colombes tweet : le Maire de Colombes dénonce "l'approche politicienne de la sécurité" par le Député LREM Adrien TAQUET

Voir les commentaires

Q-PARK veut assurer la verbalisation de la ville de Colombes

12 Mars 2018, 08:10am

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

 Q-PARK veut assurer la verbalisation de la ville de Colombes

 

 

 

 Q-PARK veut assurer la verbalisation de la ville de Colombes
 Q-PARK veut assurer la verbalisation de la ville de Colombes

Voir les commentaires

L’opposition boycotte la séance du territoire Boucle Nord de Seine fixée… le matin

10 Mars 2018, 11:17am

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

 

L’opposition boycotte la séance du territoire Boucle Nord de Seine fixée… le matin

 

En raison des conditions climatiques, la séance de ce territoire de la métropole du Grand Paris, prévue initialement le 6 février, a été reportée à ce jeudi à 10h30. Un horaire compliqué à respecter pour les élus alors que la séance doit traiter des orientations budgétaires.

« Personne ne sera à cette séance à moins d’être retraité ou chômeur ». Philippe Doucet comme les dix autres élus de l’opposition (PS) de l’établissement public territorial (EPT) Boucle Nord de Seine - composé d’Argenteuil et de six communes des Hauts-de-Seine (Gennevilliers, Asnières, Clichy, Colombes, Bois-Colombes et Villeneuve-la-Garenne) - ont décidé de boycotter la séance qui se tient ce jeudi matin, à 10h30. Une manière pour eux de dénoncer ce qu’ils appellent « des méthodes antidémocratiques primaires » et de faire remarquer « le mépris des maires des communes pour cette institution ».

Initialement, cette assemblée qui doit traiter du débat d’orientations budgétaires, était prévue mardi 6 février. L’opposition souhaitait intervenir sur ce sujet. Mais en raison des conditions climatiques, nombre de conseillers territoriaux n’ont pas pu s’y rendre. Très peu d’élus d’opposition y compris Philippe Doucet n’étaient pas présents. Le quorum n’ayant pas pu être atteint ce soir-là faute d’une personne, et après une heure d’attente, les maires ont ajourné. Ils ont décidé de transformer le bureau des maires, déjà inscrit dans leurs agendas respectifs, ce jeudi matin en séance de l’EPT.

 

« Je conçois que ce soit difficile, concède Georges Mothron, président (LR) de l’EPT et maire d’Argenteuil. Mais je n’avais pas la possibilité de faire autrement. Ça ne pouvait pas attendre les quinze jours de vacances et le soir, ça n’allait pas puisque des conseils municipaux étaient déjà prévus dans certaines communes. »

Cette fois, le quorum n’est pas nécessaire

Or, pour la nouvelle convocation d’une séance qui a été annulée, le quorum n’est pas nécessaire. « C’est la raison pour laquelle l’exécutif décide, sans aucun complexe, de convoquer cette nouvelle séance ce jeudi à 10h30 sans se soucier aucunement de la probabilité, très faible, d’avoir des élus présents », déplorent les membres de l’opposition.

« Il s’agit juste de prendre une demi-journée, ce n’est pas insurmontable et puis on peut se faire représenter », insiste Xavier Péricat, conseiller territorial de la majorité à l’EPT et conseiller municipal d’Argenteuil déplorant cette politique de la chaise vide. « C’est toujours mieux de faire valoir ses désaccords, ce n’est pas à la hauteur des enjeux, ils sont juste dans une négation de principe du débat d’orientations budgétaire », estiment-ils finalement. Débat que l’opposition juge de toute façon « dénué de contenu et vide de sens ».

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

L’opposition boycotte la séance du territoire Boucle Nord de Seine fixée… le matin

Voir les commentaires

Colombes : poursuivi pour agressions sexuelles, l’ex-suppléant LREM n’a pas été jugé

10 Mars 2018, 11:12am

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Hauts-de-Seine : poursuivi pour agressions sexuelles, l’ex-suppléant n’a pas été jugé

 

Alain Brevet, suppléant de la candidate En Marche sur la 1re circonscription aux dernières législatives, était convoqué ce lundi devant le tribunal correctionnel de Nanterre. Mais le dossier repart finalement à l’instruction.

L’affaire avait scellé la défaite de La République en marche aux élections législatives dans la 1re circonscription des Hauts-de-Seine (Colombes, Gennevilliers, Asnières). Poursuivi pour agressions sexuelles, Alain Brevet, le suppléant de la candidate Isia Khalfi, devait être jugé ce lundi par le tribunal correctionnel de Nanterre. Mais une fois encore, les débats ont été reportés. Le tribunal a carrément ordonné un retour du dossier à l’instruction, en admettant l’argument de la défense : ses observations n’ont pas été prises en compte par le magistrat.

La dernière fois qu’Alain Brevet était convoqué devant les juges pour répondre de ces agressions sexuelles, c’était justement au lendemain du premier tour des législatives, le 12 juin dernier. Un très mauvais timing, d’autant que l’intéressé avait « oublié » de parler de ses tracas judiciaires à Isia Khalfi, se justifiait-il lorsque l’affaire fut révélée dans l’entre-deux tours. Et si elle avait vérifié le parcours d’Isia Khalfi, la commission d’investiture du mouvement d’Emmanuel Macron n’en avait pas fait de même pour Alain Brevet, car les suppléants n’étaient pas passés au crible.

 

Il n’avait rien dit à la candidate

Mais un électeur informé des accusations portées contre le suppléant avait donné l’alerte. Alain Brevet se voit reprocher des agressions sexuelles sur des salariées d’un foyer du comité d’aide aux réfugiés qu’il dirigeait à Bois-Colombes. Trois d’entre elles s’étaient tournées vers la justice pour dénoncer des viols, commis entre 2010 et 2012. Alain Brevet avait été mis en examen. Puis la décision de le faire juger devant le tribunal correctionnel de Nanterre a été prise en août 2016.

LIRE AUSSI >Plainte pour violences conjugales et compte offshore non-déclaré : le candidat En Marche perd les législatives à Neuilly

Pour autant, et malgré le télescopage du calendrier électoral et de son calendrier judiciaire, l’intéressé s’était tu, prédisant qu’il serait blanchi. Sauf que le procès n’avait pas eu lieu à cause de l’absence d’une partie civile. Et que de toute façon, l’affaire avait été révélée à Isia Khalfi la veille du premier tour. Immédiatement, elle avait « rompu tout contact », et le suppléant avait été exclu de la campagne.

Il revient maintenant à un nouveau juge d’instruction de se plonger dans le dossier avant de décider, ou pas, d’un futur procès.

 

>Île-de-France & Oise>Hauts-de-Seine|V.M.|05 mars 2018, 20h50|MAJ : 05 mars 2018, 21h10|1

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Colombes  : poursuivi pour agressions sexuelles, l’ex-suppléant LREM n’a pas été jugé

Voir les commentaires

COLOMBES : J'AI VRAIBENT UN GROS RHUBE !

9 Mars 2018, 17:33pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

 

J'AI VRAIBENT UN GROS RHUBE !

Madame le Maire,

Tout d’abord, vous voudrez bien me pardonner des fautes indépendantes de ma volonté mais, ayant attrapé un vilain rhube, j’ai le nez très pris et de grosses difficultés à prononcer les M qui se transforment en B.

Je tenais juste à vous dire que vous b’étonnez chaque jour un peu plus que la veille, Madame le Maire. Les Colombiens n’en peuvent plus !!!

Je suis dans l’incompréhension la plus totale lorsque je constate que rien ne peux vous arrêter, pas plus d’ailleurs que tous vos responsables (mais qui n’ont de responsable que la dénomination tant ils sont irresponsables).

Comment pouvez-vous continuer à soutenir votre plus proche collaboratrice, S.... qui va jusqu’à menacer allègrement des personnes par écrit ?

Depuis quelques semaines, c’est au tour de la chef du service entretien des bâtiments scolaires, D... , d’agresser violamment une Agent, agressions à la limite physiques. Serait-ce parce que vous cherchez à vous débarrasser à bon compte des Personnels d’un service que vous avez décidé à court terme de privatiser?

Comment expliquez-vous que de plus en plus de documents pour le moins compromettants arrivent sur le net ?

L’un de mes amis proche me disait avoir encore reçu récemment un nouveau courrier anonyme dans sa boite aux lettres, courrier contenant des documents au moins gênants pour vous et votre administration.

Comment expliquez-vous que rien ne puisse plus stopper cette hémorragie qui vous fragilise chaque jour un peu plus sans que pour autant vous ne réagissiez ?

Qu’allons-nous encore découvrir prochainement qui va encore nous faire hurler tellement tout cela devient ridiculement énorme ?

Par pitié, Madame le Maire. Prenez d’urgence toutes le mesures pour cesser de b’étonner chaque jour un peu plus que la veille.

C’est bon plus grand souhait en ce début 2018, cessez de b’étonner !!!

Bais d'où elle sort cette photo du logo CODEVAB ?

 

 

 

 

COLOMBES : J'AI VRAIBENT UN GROS RHUBE !

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 40 > >>