Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE COLOMBES QUE J'AIME

trupin

Colombes : journée de la sécurité routière qui se tiendra le samedi 26 mai de 10h à 17h, autour de l'Hôtel de Ville.

14 Mai 2018, 17:35pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes : journée de la sécurité routière qui se tiendra le samedi 26 mai de 10h à 17h, autour de l'Hôtel de Ville

 

 

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Colombes : journée de la sécurité routière qui se tiendra le samedi 26 mai de 10h à 17h, autour de l'Hôtel de Ville.

Colombes : journée de la sécurité routière qui se tiendra le samedi 26 mai de 10h à 17h, autour de l'Hôtel de Ville.

Voir les commentaires

Colombes : le chronomètre du conseil municipal hérisse l’opposition

7 Mai 2018, 11:10am

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes : le chronomètre du conseil municipal hérisse l’opposition

 

 

Les élus d’opposition viennent d’écrire au préfet pour réclamer l’annulation de la délibération instituant le nouveau règlement intérieur du conseil municipal, qui limite notamment leur temps de parole.

La municipalité (LR) de Colombes bafoue-t-elle les droits de l’opposition ? Le règlement intérieur du conseil municipal adopté le 22 mars dernier est-il illégal ?

C’est la conviction des onze élus d’opposition socialistes, verts, libéraux, Citoyens Autrement, LREM et divers droite de Colombes, qui viennent d’écrire au préfet des Hauts-de-Seine pour lui demander d’annuler cette délibération. Objectif : « qu’une nouvelle réunion de la commission du règlement intérieur ait lieu, qu’elle procède à une rédaction plus détaillée de l’article relatif au bulletin d’information générale et que soient supprimés les éléments qui limitent, en la quantifiant, la possibilité d’expression des conseillers municipaux en conseil municipal ».

Le litige porte sur deux points principaux. D’abord, l’espace accordé par la mairie à l’opposition dans ses bulletins d’information générale (notamment le bilan de mi-mandat et le site Internet). Ensuite, les prises de parole accordées aux élus minoritaires pendant les réunions de conseil. « Ils passent notre temps de parole à dix minutes contre vingt auparavant, et ils refusent que l’on prenne la parole une deuxième fois, alors qu’on ne peut quantifier strictement ni le nombre d’interventions autorisées ni le temps de parole ! » s’indigne Chantal Barthélémy-Ruiz, qui se fait la porte-parole du groupe sur cette question.

 

« Le maire adjoint, lui, a le droit de déborder… »

Et l’élue de citer les jurisprudences de la cour d’appel de Versailles du 30 décembre 2004 qui a condamné Taverny (Val d’Oise), ou le tribunal administratif du 24 septembre 2009 qui a condamné Levallois.

En conseil municipal effectivement, un chronomètre a été récemment installé au-dessus des télévisions qui retransmettent en direct les débats dans la salle. « Ce chronomètre ne fonctionne que pour nous ! Et le maire adjoint, lui, a le droit de déborder, déborder… constate Chantal Barthélémy-Ruiz, amère. Certes, ils ont la majorité, mais on a quand même le droit d’expliquer ce que l’on vote. Ce n’est pas légal. »

En face, la majorité reste droite dans ses bottes. « Le règlement intérieur, nous ne reviendrons pas dessus, il a été voté, explique la municipalité (LR). Nous avons effectivement réduit le temps de parole, mais l’opposition est tellement divisée, il y a de plus en plus de groupes (NDLR : sept étiquettes différentes)… Il nous fallait réguler. » Quant au bilan de mi-mandat, vivement critiqué car ce tiré à part n’avait accordé aucune ligne à l’opposition, la mairie fait valoir qu’il « était sous blister avec le journal municipal dans laquelle les opposants ont une tribune. Nous avons déjà répondu au préfet. »

 

>Île-de-France & Oise>Hauts-de-Seine|Adeline Daboval @adaboval|01 mai 2018, 16h02|

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Colombes : le chronomètre du conseil municipal hérisse l’opposition

Voir les commentaires

Colombes : ils braquent une épicerie de quartier pour 300 €

19 Avril 2018, 17:35pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes : ils braquent une épicerie de quartier pour 300 €

>Île-de-France & Oise>Hauts-de-Seine|A.R.|16 avril 2018, 16h09|

 

 

 

Deux hommes ont menacé l’employé avec un pistolet à la fermeture de la boutique.

Un petit braquage, comme il y en a régulièrement, mais qui laissera des traces. Dimanche soir, une petite épicerie de quartier, située rue Gabriel-Péri dans le quartier du Petit-Colombes, a été attaquée. Vers 20h30, alors que le magasin s’apprêtait à fermer, deux hommes passent le pas de la porte, têtes encagoulées.

Seul un employé se trouve à l’intérieur de l’épicerie. Les deux braqueurs le menacent avec un pistolet semi-automatique et lui demandent d’ouvrir la caisse, dans laquelle se trouvent les 300 € de recette de la journée. « Ça n’a duré que quelques secondes et ils ont pris la fuite, raconte Khadija, la gérante de l’épicerie. Je suis arrivée en courant quelques minutes après. Je tremblais... »

A la tête de ce commerce de proximité depuis 25 ans avec son mari, cette patronne n’avait jamais connu de précédent. « L’année dernière, on a forcé notre rideau pendant la nuit. On ne nous avait pas pris grand-chose. Mais là, tout se passe en journée, avec une arme. Ça devient dangereux », souffle-t-elle.

« Je ne comprends pas qu’on s’attaque à une petite boutique comme nous »

Plusieurs caméras de vidéosurveillance, dont les images seront exploitées par les enquêteurs pour retrouver les braqueurs, quadrillent le magasin.« Je ne sais pas ce qu’on peut faire de plus pour la sécurité. On va y réfléchir, confie la gérante. Parfois, je suis seule au magasin. J’ai peur que ça m’arrive... »

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

 Colombes : ils braquent une épicerie de quartier pour 300 €

Voir les commentaires

Colombes - Zone bleue : une bonne idée mais une absence de concertation qui marque les limites du projet

19 Avril 2018, 11:05am

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes - Zone bleue : une bonne idée mais une absence de concertation qui marque les limites du projet

A écouter les Colombiennes et Colombiens , le principe de la zone bleue : stationnement limité dans le temps, excepté pour les riverains disposant d'un macaron est une "bonne idée" 

Sauf que ...

L'absence de concertation de la part de la municipalité se traduit par des "couacs" sur le terrain.

Cela commence par qui à la possibilité ou pas de bénéficier d'un macaron : vous êtes dans une rue "zone blanche" , vous ne pouvez pas avoir de macaron répond la police municipale .

Mais pour le riverain entouré d'une rue ou plusieurs rues en zone bleue, il ne comprend pas pourquoi il est pénalisé : d'une part, car cela limite la possibilité de se garer, d'autre part, il risque un procès verbal d'infraction s'il a le malheur de stationner sur une "zone bleue".

D'ajouter, que la communication municipale sur la zone bleue ne s'est faite que pour les riverains en zone bleue .

Pour les limitrophes ...passez votre chemin... et subissez les foudres des élus qui ont demandés dès le 1er jour de verbaliser ce "stationnement devenu illégal".

Cette pénalisation est double car , le riverain doit avoir en sa possession un "disque bleu" pour pouvoir stationner son véhicule . 

Attention, stationnement limité à 3 heures donc soit le riverain revient à sa voiture toutes les 3 heures soit, s'il travail , se débrouille pour prendre de son temps et modifier son disque .... un peu Kafkaienne comme situation !

Ensuite, nous relevons deux cas qui devraient être un peu mieux étudiés par la municipalité : d'une part, pour le Colombien qui dispose d'un macaron, son véhicule ne peut pas stationner au même endroit plus de 7 jours .

Comment faire pendant les vacances de 15 jours voire de trois semaines ou plus ?  .

Ensuite, la verbalisation peut intervenir aussi le samedi c'est à dire le moment ou vous recevez des amis.

Enfin, vous cumulez les deux précédentes observations avec une troisième remarque sur le fait que le stationnement est autorisé pour tout le monde en août . Donc si vous décidez de prendre vos vacances en juillet ....   

Pour conclure, il faudrait que la municipalité travaille sur :

1) La généralisation de la zone bleue sur toute la commune sauf zone rouge payante 

2) Ne pas limiter le stationnement "fixe" à moins de 7 jours mais au moins 1 mois (rassurez vous car une voiture dite "ventouse" sera signalée bien avant par les riverains)

3) la zone bleue ne doit pas "s'activer" pendant les périodes des vacances

4) la zone bleue ne doit pas non plus s'activer le samedi

a vos réflexions...

 

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Colombes - Zone bleue : une bonne idée mais une absence de concertation qui marque les limites du projet    Colombes - Zone bleue : une bonne idée mais une absence de concertation qui marque les limites du projet
Colombes - Zone bleue : une bonne idée mais une absence de concertation qui marque les limites du projet
Colombes - Zone bleue : une bonne idée mais une absence de concertation qui marque les limites du projet    Colombes - Zone bleue : une bonne idée mais une absence de concertation qui marque les limites du projet

Voir les commentaires

Colombes : son Internet plus sûr a déjà conquis un million d’utilisateurs

10 Avril 2018, 18:15pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

 

Colombes : son Internet plus sûr a déjà conquis un million d’utilisateurs

>Île-de-France & Oise>Hauts-de-Seine|Adeline Daboval @adaboval|04 avril 2018, 16h08|MAJ : 05 avril 2018, 12h25|

Clément Peltier de Colombes a fondé il y a un an la société start-up Tunnello, qui propose un VPN, un réseau Internet sécurisé qui permet notamment de surfer plus vite et de contourner la censure. (Tunnello.)

Clément Peltier, habitant de Colombes (Hauts-de-Seine) de 28 ans, a créé avec deux associés Tunnello, un réseau Internet sécurisé et rapide.
Vous voulez aller en Chine sans perdre Facebook ou aux Etats-Unis sans courir le risque que vos données personnelles soient revendues ? Deux bonnes raisons de souscrire à Tunnello, qui propose un VPN (« Virtual Private Network ») de dernière génération. En clair, un réseau Internet ultra-sécurisé.

Lancée à Colombes (Hauts-de-Seine) il y a un an, la start-up a déjà conquis un million d’utilisateurs dans 170 pays. « Il n’y a qu’en Corée du Nord et au sein de la station spatiale que nous n’avons pas encore de clients, s’amuse le jeune entrepreneur de Colombes de 28 ans, Clément Peltier. La Corée du Nord, j’avoue, ce serait le Graal… » L’application conquiert environ 1 000 nouveaux inscrits par jour, notamment grâce à ses 200 premiers Mo de données gratuits. Au-delà, l’abonnement est facturé 5,25 dollars par mois.

Ses premiers marchés sont la Chine, la Turquie, l’Ukraine ou l’Arabie Saoudite, « tous les pays dont le gouvernement censure l’utilisation d’internet ». Mais Tunnello séduit également aux Etats-Unis pour des raisons opposées. « Là-bas, la liberté est telle que les informations personnelles peuvent être collectées et revendues à des tiers, analyse Clément Peltier. En France, c’est aussi très utile si vous vous connectez à un Wi-Fi public, comme celui du McDonald’s par exemple, car l’on peut voir ce que vous faites. » La France est ainsi son quatrième marché.

Lauréats du prix « Made in 92 »
Avec deux associés, Hugo Le Gleut, ingénieur réseau, et Jonathan Dizdarevic, développeur, le jeune ingénieur informatique a eu l’idée de lancer Tunnello lors d’un voyage en Asie. « On s’est retrouvé avec une connection Internet restreinte et pas assez rapide lorsque l’on essayait de se connecter à un VPN français. » Les trois amis ont mis au point une technologie différente - inspirée des systèmes de cryptage militaire - qui permet à leur réseau privé d’être en outre particulièrement rapide. Ils l’ont appelé Tunnello, la compression de « tunnel » et « hello », « pour avoir un nom sympathique et international ». Pour le développer, ils s’appuient sur des ingénieurs free-lance basés en Italie, en Ukraine, aux Pays-Bas et au Portugal.

Jusqu’à présent, les 5 000 euros à 10 000 euros de chiffre d’affaires mensuels sont intégralement réinvestis dans l’entreprise. « J’ai la chance d’avoir travaillé dans un grand groupe avant et je vis sur mes économies… », sourit Clément Peltier. Mais ses associés et lui vont bientôt passer à la vitesse supérieure en s’attaquant au marché des mobiles. Ils doivent lancer prochainement Tunnello, actuellement accessible uniquement par Google Chrome, sur Androïd. « Nous avons remporté le prix « Made In 92 » en novembre et choisi de consacrer ces 4 000 euros à la recherche et au développement sur iOS d’Apple. Mais cela va prendre beaucoup plus de temps », sait déjà Clément.
 

 

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Colombes : son Internet plus sûr a déjà conquis un million d’utilisateurs

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>