Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE COLOMBES QUE J'AIME

trupin

Police du quotidien : avis partagés entre Asnières, Colombes et Gennevilliers

15 Mars 2018, 18:45pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

 

Police du quotidien : avis partagés entre Asnières, Colombes et Gennevilliers

 

http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/police-du-quotidien-avis-partages-entre-asnieres-colombes-et-gennevilliers-09-02-2018-7550892.php

 

 

Le maire d’Asnières est emballé, ceux de Gennevilliers et Colombes sont plus réservés après que Gérard Collomb a annoncé la création de cette police nouvelle formule dans un quartier de chaque commune.

L’annonce d’une police de sécurité du quotidien (PSQ) dédiée à trois quartiers d’Asnières, Colombes et Gennevilliers, reçoit un accueil mitigé dans les communes concernées. A Asnières, Manuel Aeschlimann (LR) est enchanté. D’autant, insiste son entourage, que c’est lui qui avait proposé au ministre de l’Intérieur que sa ville soit « parmi les premières à expérimenter ce dispositif ». Le député LREM de la circonscription revendique la même démarche. Du coup, à Asnières, tout le monde est plutôt content.

Les Mourinoux, et plus largement les Hauts d’Asnières, sont le quartier retenu pour être doté de cette nouvelle police présentée mercredi par le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb. Malgré les gros investissements dans le cadre du plan Anru, et le classement du quartier en zone de sécurité prioritaire (ZSP), « il y a toujours quelques poches de délinquance avec une poignée de gens qui pourrissent le quotidien des habitants », relève l’entourage du maire d’Asnières.

La PSQ, qui se traduira concrètement par l’affectation de quinze à trente policiers, couvrira aussi le grand quartier du Luth, à Gennevilliers. Ce qui convient au maire (PCF), Patrice Leclerc, à condition qu’il s’agisse d’une police proche des habitants, et que la nouvelle organisation ne retire pas les moyens d’autres brigades. « S’il s’agit de donner plus de moyens pour une police de proximité comme on l’a connue, ce serait bien », commente le maire, un brin circonspect.

 

La maire (LR) de Colombes, Nicole Goueta, regrette surtout que le quartier du Petit-Colombes, « qui concentre une délinquance armée liée au trafic de drogue », n’ait pas été identifié comme une priorité. Car c’est aux Fossés-Jean que la PSQ œuvrera.

 

 

 

 

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Police du quotidien : avis partagés entre Asnières, Colombes et Gennevilliers

Voir les commentaires

Hauts-de-Seine : bientôt fini les repas beurk à la cantine du collège ?

15 Mars 2018, 18:39pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

 

Hauts-de-Seine : bientôt fini les repas beurk à la cantine du collège ?

 

Qualité médiocre, quantités jugées insuffisantes… Face aux critiques sur les assiettes des élèves, le département prend de nouveaux engagements. Le prestataire sera renouvelé à la rentrée.

Dans les collèges des Hauts-de-Seine, la cantine n’a pas franchement la cote auprès des élèves… Ni de leurs parents, qui se battent depuis plusieurs années pour du changement.

Ils devraient être servis à la rentrée prochaine. Car l’appel d’offres visant à choisir le prochain prestataire de restauration sur la période 2018-2022 vient d’être lancé. Et le conseil départemental annonce avoir imposé, dans son cahier des charges, l’intégration d’une labellisation bio par les candidats.

Le collectif « Une bonne restauration pour tous », créé par des parents de collégiens, avait justement lancé une pétition pour réclamer la mise en place d’un label, proposant le nom d’Ecocert,leader de la certification en agriculture bio en France.

Au moins 20 % de bio et 5 % de local dans les assiettes

« Quand nous avions lancé la précédente délégation de service public, on parlait moins de circuits courts, de labels… reconnaît Nathalie Léandri, vice-présidente (LR) du conseil départemental chargée des Affaires scolaires. C’est devenu une demande et nous devons y répondre. »

 

Le département a demandé aux prestataires de travailler sur des menus comprenant « au moins 20 % de composants bios et 5 % de produits en provenance du local », poursuit l’élue, qui indique que des sensibilisations seront également menées auprès des collégiens, mais aussi des actions anti-gaspi. Les OGM, eux, seront proscrits.

« Si cela se confirme, c’est une excellente nouvelle ! » s’exclame Alexandre Moreau, du collectif Une bonne restauration pour tous, qui « ne compte plus » les réunions qu’il a mises en place pour dénoncer les dysfonctionnements dans les cantines des collèges. « L’avantage d’une labellisation, c’est justement que le label contrôlera lui-même la bonne application du contrat par le prestataire, et non plus le département », explique Muriel Ducouret-Ferrandi, du collectif également.

Le futur prestataire devra aussi proposer sur un projet comprenant des repas à quatre ou cinq composantes, contre quatre aujourd’hui. Monter aux cinq choix est aussi une priorité du collectif, las de voir des collégiens « le ventre vide » après des repas sans saveur ou des choix trop limités notamment en fin de service. « Le contrat en cours est un échec », clame Alexandre Moreau.

« Des choses ont été dénoncées par les parents et ont été rectifiées »

Depuis 2014, c’est Elior qui prépare les 18 000 repas servis dans les 56 collèges faisant partie de la délégation de service public, avec des repas à des tarifs oscillant entre 0,60 € et 4,20 €, selon le quotient familial des collégiens. Des prix qui ne bougeront pas.

Et le département de reconnaître « avoir beaucoup appris des quatre années qui se sont écoulées. » « Des choses ont été dénoncées par les parents et ont été rectifiées », estime Nathalie Léandri. Sans en dévoiler le montant, l’élue indique que « des pénalités très importantes » ont été infligées au prestataire sur des questions relatives à « la quantité » ou encore à « la présentation » des repas.

Le nom du nouveau prestataire doit être annoncé le 29 mars par le conseil départemental.

 

 

>Île-de-France & Oise>Hauts-de-Seine|Anthony Lieures|06 mars 2018, 19h42|MAJ : 06 mars 2018, 19h51|

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Hauts-de-Seine : bientôt fini les repas beurk à la cantine du collège ?

Voir les commentaires

LECLERC COLOMBES : La grande surface pourrait quitter les Fossés-Jean pour s’installer dans la ZAC de l’Arc Sportif, de l’autre côté de l’A86.

13 Mars 2018, 18:30pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

La grande surface pourrait quitter les Fossés-Jean pour s’installer dans la ZAC de l’Arc Sportif, de l’autre côté de l’A86.

>Île-de-France & Oise>Hauts-de-Seine|A.D.|18 février 2018, 10h54|

Un rassemblement, une pétition et une question lors du conseil municipal de Colombes. La nouvelle du projet de déménagement de l’hypermarché Leclerc des Fossés-Jean a mis le quartier en émoi. Des discussions sont en cours pour que la grande surface, vieillissante, s’installe dans la ZAC de l’Arc Sportif, de l’autre côté de l’A86. « Où irons-nous faire nos courses ? », s’inquiètent les habitants de ce quartier populaire de 15 000 âmes.

Interpellée sur la question, la municipalité (LR) de Nicole Gouéta a distribué un tract pour tenter d’éteindre l’incendie. Elle rappelle qu’elle est « pour le maintien de votre supermarché de proximité ». Et précise : « La direction de l’établissement allègue de la vétusté du bâtiment et envisage son transfert d’ici deux à trois ans sur l’îlot Colombus (avenue Stalingrad), à quelque 300 mètres de son emplacement actuel. Si la municipalité n’a pas de prise directe sur cette décision, qui appartient aux seuls dirigeants du groupe, elle exige que soit implantée, à la place, une supérette. »

Les habitants sont d’autant plus inquiets que le groupe Carrefour a annoncé la même semaine la fermeture du Carrefour City, l’autre surface alimentaire du quartier.

 

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

LECLERC COLOMBES : La grande surface pourrait quitter les Fossés-Jean pour s’installer dans la ZAC de l’Arc Sportif, de l’autre côté de l’A86.

Voir les commentaires

SUITE A NOTRE DERNIER ARTICLE SUR LA PRIVATISATION DE LA VERBALISATION, LA MUNICIPALITÉ NOUS RÉPOND

12 Mars 2018, 20:28pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

 

 

SUITE A NOTRE DERNIER ARTICLE SUR LA PRIVATISATION DE LA VERBALISATION, LA MUNICIPALITÉ NOUS RÉPOND

Chèr(e)s ami(e)s du Collectif,

Notre dernier article traitait de l’éventuelle et très redoutée privatisation de la verbalisation à Colombes.

En effet dans de nombreuses villes, Q-Park a proposé et obtenu de remplacer les ASVP pour assurer la verbalisation.

Bien entendu les réactions ne se sont pas fait attendre comme à Cahors :

« Une main sur le volant, l’autre dans le porte-monnaie pour préparer quelques pièces avalées par ce que les usagers mécontents ont nommé la pompe à fric, plus sagement appelé horodateur, un automobiliste grimace à l’idée de payer pour aller travailler. Cette scène du quotidien est mal vécue à Cahors.
Cette machine à sous qui les absorbent sans en faire gagner, ne nourrit pas que les caisses, elle a aussi largement alimenté les débats du conseil municipal mardi soir.

Des agents trop zélés ?

La première salve a été lancée par Brigitte Rivière, conseillère municipale LR.
« Il y a des agents trop zélés qui n’hésitent pas à verbaliser deux fois le même usager dans la même demi-heure. Les gens vont dans les magasins au pas de course et ont le regard rivé sur leur montre pour ne prendre de PV. Les usagers comme les commerçants me le disent régulièrement. Cela ne fait pas de bien au commerce local qui souffre de plus en plus. J’ai bien noté l’effort que la ville pourrait consentir si elle accorde 30 minutes gratuites aux usagers, mais cela ne règle pas le problème de la tolérance zéro observée actuellement.

Je demande donc une gestion plus humaine de la part de la société privée Q-Park qui gère le stationnement à Cahors », déclare l’élue locale.

 

Donc suite à notre dernier article, M. Hervé Hémonet maire adjoint en charge de la circulation, du stationnement et des transports nous a contactés pour nous nous préciser les points suivants :

  • La municipalité n’a pas l’intention de déléguer la verbalisation du stationnement à Q-Park ou une autre société privée.
  • Concernant les zones bleues, le badge coutera 1 € et sera valable 2 ans.
  • Chaque foyer aura droit à 2 badges.

 

Par ailleurs, nous demandons à ce que les résidents qui payent le stationnement ne soient pas officiellement obligés de coller un badge supplémentaire sur leur pare-brise.

Ce serait un comble que les seuls colombiens qui payent pour stationner soient verbalisés !

 

              ANNULATION !

Le Collectif Indépendant de Colombes

Témoignez sur parkinggratuit92@gmail.com et nous diffuserons vos informations.                                            Retrouvez toutes nos publications sur www.lecolombesquejaime.fr

 

 

 SUITE A NOTRE DERNIER ARTICLE SUR LA PRIVATISATION DE LA VERBALISATION, LA MUNICIPALITÉ NOUS RÉPOND

Voir les commentaires

Colombes Biker's Day le 5 mai à côté de la patinoire de l'ile Marante de Colombes

12 Mars 2018, 20:28pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes Biker's Day le 5 mai à côté de la patinoire de l'ile Marante de Colombes 

 

 

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Colombes Biker's Day le 5 mai à côté de la patinoire de l'ile Marante de Colombes

Colombes Biker's Day le 5 mai à côté de la patinoire de l'ile Marante de Colombes

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>