Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE COLOMBES QUE J'AIME

video verbalisation

Colombes généralise la vidéoverbalisation à l’ensemble de la ville

5 Janvier 2018, 18:55pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes généralise la vidéoverbalisation à l’ensemble de la ville

Le dispositif permettra de verbaliser partout les véhicules mal garés mais aussi non port de la ceinture, l’usage du téléphone ou la conduite dangereuse d’un deux-roues.

Automobilistes, respectez attentivement le Code de la route à Colombes. Lors du conseil municipal de mardi, la municipalité a votél’extension de la vidéoverbalisation à l’ensemble de la ville. Le dispositif était jusqu’alors utilisé sur quatorze axes routiers importants de Colombes. « C’est une démarche lente et progressive, estime Jean-Paul Bolufer, adjoint en charge de la sécurité. C’est la quatrième délibération depuis 2014. Aujourd’hui, nous parachevons le dispositif pour lutter contre les comportements dangereux et fluidifier le trafic. »

En clair, les agents du centre de supervision urbaine (CSU) pourront verbaliser voitures ou scooters mal garés n’importe où dans la ville sans qu’une nouvelle délibération ne soit votée par le conseil municipal. Mais à condition que la rue soit couverte par l’une des quelque 80 caméras de vidéosurveillance déjà existantes.

« Les résultats sont encourageants, estime le maire-adjoint. La moyenne des infractions était de 150 par mois sur le premier semestre 2017. Ce chiffre est descendu à 24 en octobre. Dans les secteurs de la Gare du Stade, le boulevard Gabriel-Péri et Charles de Gaulle, nous avons atteint notre objectif de fluidité du trafic mais les comportements gênants se sont déportés dans des zones non couvertes proches. » Cela ne sera plus possible à l’avenir. Jean-Paul Bolufer rappelle d’ailleurs que la loi a ouvert depuis 2016 « la possibilité de verbaliser pour le non-port de la ceinture, l’usage du téléphone ou la conduite dangereuse d’un deux-roues. Mais ce n’est pas notre priorité. »

 

« Nous n’avons pas vocation à jouer Big Brother »

Dans les rangs de l’opposition municipale, la mesure divise. Si Philippe Sarre, l’ancien maire PS devenu macroniste (lire ci-dessous), vote pour, Brigitte Gonthier-Maurin (PCF) fait part de sa « crainte que ces équipements deviennent attentatoires à la liberté. Et on glisse sur des compétences de police nationale… » Jean-Paul Bolufer rassure : « Nous n’avons pas vocation à jouer Big Brother mais à améliorer la sécurité routière. »

Véronique Vignon, l’adjointe chargée de cette question, enfonce le clou : « 12 à 15 personnes sont blessées chaque mois à Colombes. Tout est bon pour les éviter. » Quant au socialiste Alexis Bachelay, il pointe « un point sensible oublié, l’avenue de Stalingrad, et beaucoup de stationnement illégal boulevard de Valmy. » Jean-Paul Bolufer concède « effectivement une marge de progrès avenue de Stalingrad » mais le maire Nicole Gouéta de clore le débat « Mais ça va quand même beaucoup mieux ».

 

>Île-de-France & Oise>Hauts-de-Seine|Adeline Daboval|20 décembre 2017, 16h17|

 

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Colombes généralise la vidéoverbalisation à l’ensemble de la ville

Voir les commentaires

Colombes étend la vidéo-verbalisation dans ses rues à compter du 1 er mars 2017

2 Mars 2017, 19:25pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes étend la vidéoverbalisation dans ses rues

 

C’est son cheval de bataille. Depuis son élection en 2014, la maire (LR) de Colombes, Nicole Goueta, a fait de la sécurité la priorité de son mandat. L’édile vient notamment d’étendre la vidéoverbalisation. Ainsi, ce sont 18 zones qui vont être couvertes cette année, contre 11 jusque là. « Nous l’avions lancé de manière prudente. Nous avons pu vérifier son efficacité, il était temps de passer à l’étape suivante », justifie Jean-Paul Bolufer, l’adjoint à la sécurité. A terme, toutes les rues colombiennes devraient être sous surveillance.

Deux axes principaux ont été plus particulièrement ciblés : un Est-Ouest avec la rue des Renouillers et le boulevard de l’Europe, et un autre Nord-Sud, avec l’avenue Henri-Barbusse et le boulevard de Valmy. « Les nouvelles zones ont été choisies en fonction de leur risque d’accident et de leur dangerosité », assure Jean-Paul Bolufer.

Le tout sans aucun coût supplémentaire pour les caisses de la mairie : les caméras utilisées sont des caméras de vidéosurveillance classiques déjà installées. Elles seront scrutées par les deux agents de police à plein-temps et un à mi-temps qui font fonctionner le Centre de supervision urbaine (CSU). « Nous renforcerons les effectifs en cas de besoin, prévient l’adjoint au maire. Mais l’objectif est justement de libérer plus de forces pour d’autres tâches, plus difficiles ».

 

 

Pour l’instant, seul le stationnement reste concerné

D’ordinaire le dispositif, de plus en plus populaire dans les communes, permet d’endiguer le stationnement gênant, en double file et les autres incivilités primaires. Mais un décret, signé par le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux en fin d’année dernière, étend le périmètre d’action de la vidéoverbalisation à d’autres infractions, comme le port de la ceinture de sécurité, le téléphone au volant… « C’est une potentialité, mais il n’y a aucune directive pour le moment de la maire pour aller dans ce sens. Cela reste réservé aux infractions classiques de stationnement. Dans tous les cas, l’utilisation du dispositif se fera dans le cadre strict de la loi », promet encore Jean-Paul Bolufer.

Nicola Goueta a signé un arrêté suite à la délibération votée lors du dernier conseil municipal : le dispositif sera actif sur les sept nouvelles zones dès le 1ermars prochain. Et devrait augmenter encore le nombre de PV distribués par le biais des caméras. En 2015, l’année du lancement de la vidéoverbalisation à Colombes, 807 infractions ont pu être relevées. Un chiffre en augmentation l’année dernière avec 1 324 amendes dressées.

  leparisien.fr

>Île-de-France & Oise>Hauts-de-Seine>Colombes|Victor Tassel|06 février 2017, 16h30|

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@free.fr

@ilovecolombes

Colombes étend la vidéo-verbalisation dans ses rues à compter du 1 er mars 2017

Colombes étend la vidéo-verbalisation dans ses rues à compter du 1 er mars 2017

Voir les commentaires

Colombes : Vidéoverbalisation ou comment l'argent tombe du Ciel

25 Janvier 2016, 16:10pm

Publié par http://www.lecolombesquejaime.fr

Colombes : Vidéo verbalisation ou comment l'argent tombe du Ciel
Colombes : Vidéo verbalisation ou comment l'argent tombe du Ciel

Colombes : Vidéoverbalisation ou comment l'argent tombe du Ciel

Après une première phase de test, la vidéoverbalisation est désormais en service à Colombes. Afin de lutter contre les incivilités routières, plus particulièrement le stationnement gênant ou dangereux, plusieurs portions de rues sont désormais surveillées par les caméras de la direction sécurité et prévention.

Tout stationnement en double file, dans une voie de bus, sur une place handicapée ou un passage piéton, peut être sanctionné, images à l’appui, d’une amende. Les axes concernés par cette surveillance sont le haut du boulevard Charles-de-Gaulle, la rue de Sartrouville et l’extrémité de la rue duPrésident-Salvador-Allende, la rue Gabriel-Péri, la rue Paul-Bert et l’avenue de Stalingrad.

http://www.leparisien.fr/colombes-92700/colombes-attention-videoverbalisation-18-10-2015-5197163.php

Lionel FAUBEAU

Président de l'association
site internet : www.lecolombesquejaime.fr
mail : lecolombesquejaime@free.fr
adhésion en ligne : https://leetchi.com/c/lecolombesquejaime
Colombes : Vidéo verbalisation ou comment l'argent tombe du Ciel

Colombes : Vidéo verbalisation ou comment l'argent tombe du Ciel

Voir les commentaires