Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE COLOMBES QUE J'AIME

Colombes bilan mi-mandat : 2) faire payer les badges d'accès des agents communaux de 15 €

15 Mai 2019, 10:00am

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes bilan mi-mandat : 2) faire payer les badges d'accès des agents communaux de 15 €

Pour le Maire de Colombes, il n’y a pas de petites économies, mais que du profit, même quand c’est illégal !

La dernière nouveauté du Maire de Colombes envers le personnel communal : l’instauration pour chaque agent de la ville d’une caution de 15€ « qui sera encaissée »  pour  obtenir son badge d’accès et ainsi lui permettre d’aller travailler !

Cette caution lui sera « heureusement » remboursée au moment de la restitution du badge, quand l’agent quittera ses fonctions !

 

L’agent qui aura involontairement «  détérioré » son badge ou l’aura « perdu », sera mis à l’amende et aura l’obligation de verser 10 € pour en obtenir un nouveau !

 

Cette décision du Maire, prise le 7 novembre 2017 est totalement contraire à la réglementation !

 

Une fois de plus, le Maire de Colombes outre passe ses droits en toute connaissance de cause !

 

Selon l’article L 32516-1 du code du travail, les salariés peuvent se voir remettre du matériel appartenant à l'entreprise pour les besoins de leur activité. C'est le cas de la fourniture de badges d'accès. Il faut savoir qu'en cas de perte du badge, quelle que soit sa valeur, l'employeur n'est pas en droit d'en retenir le coût. En effet, les sanctions pécuniaires sont interdites, et la retenue du coût d'un badge s'analyse en une telle sanction.

 

Le fait qu’une décision ou qu’une note de service prévoie une telle possibilité, ne change rien à cette interdiction.

 

En revanche, la perte d’un badge, ou la répétition de cette perte, dès lors qu’elle révèle une faute ou des négligences répétées du salarié, donne lieu à une mise en garde ou à une sanction disciplinaire.

 

La CFDT des Territoriaux de la ville de COLOMBES, a saisi le Préfet des Hauts de Seine pour l’informer de cette illégalité !

 

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Colombes bilan mi-mandat : 2) faire payer les badges d'accès des agents communaux de 15 €

Colombes bilan mi-mandat : 2) faire payer les badges d'accès des agents communaux de 15 €

Voir les commentaires

Q-Park à Béthune, une "escroquerie" selon le premier adjoint.

15 Mai 2019, 09:10am

Colombes et la ville de Béthune ont un point en commun, un contrat de 30 ans passé quasi à la même date avec Q-Park.

« Une escroquerie »

C’est ainsi que le premier adjoint, Pierre Emmanuel Gibson, présente le contrat qui lie la ville de Béthune à Q-Park…..

Chèr(e)s ami(e)s du Collectif,

Bien entendu, nous laissons l’entière responsabilité de cette qualification au premier Adjoint au Maire de Béthune en charge de l'administration générale, des grands travaux, des marchés publics, des contentieux, de l'exécution du budget, du développement durable et de la transition énergétique.

Conséquence de cette qualification, Q-Park qui gère le stationnement en centre-ville à Béthune pourrait perdre sa délégation de service public……
 

En effet, le premier adjoint annonce que la Ville a missionné ses avocats pour :

« Mettre un terme à un mauvais mariage par un bon divorce ».

 

Le contrat qui lie Béthune à Q park date de 2005 et court jusqu’à 2034, est pour Pierre-Emmanuel Gibson :

« Une peine de trente ans »

Nous rappelons que la négociation que va entreprendre la ville de Béthune est exactement ce que le Collectif avait demandé à Mme Goueta après son élection, à savoir mandater les avocats de Colombes pour négocier la rupture du contrat avec Q-Park.

A l’époque, Mme Goueta avait demandé à ses conseils de travailler sur l’aspect financier de cette rupture. Mme Goueta avait finalement refusé de poursuivre en ce sens, prétextant un coût estimé trop important pour Colombes.

A l’époque nous avions demandé à Mme Goueta de produire les conclusions de ses conseils pour les soumettre aux avocats spécialisés qui suivent le Collectif.

Pour rappel, Mme Goueta avait refusé de communiquer les conclusions de ses conseils, et le Collectif avait saisi la Commission d'accès aux documents administratifs, la CADA.

Arguant du fait que les relations entre un conseil juridique et son client pouvaient rester secret, la CADA nous avait finalement déboutés.

Donc aujourd’hui le problème reste entier, personne ne connait les conclusions des conseils de Mme Goueta, pourtant payés par Colombes avec nos impôts !!!

 

Bien entendu, la question cruciale est de savoir pourquoi Mme Goueta a-t-elle refusé de communiquer les conclusions de ses conseils….. si logiquement ces conclusions lui donnaient raison ?

Le « mystère » reste entier……..sauf quand ce document pourra être consulté par une majorité municipale différente……

A Béthune, la ville doit payer chaque année 400.000 € à Q-Park pour compenser la non occupation des places de stationnement sur voirie comme le précise la journaliste Isabelle Jarjaille dans son livre que nous vous conseillons :

« Services publics délégués au privé, à qui profite le deal ? »  chez les Editions Yves Michel.

A Colombes le problème ne se pose pas, ce sont les colombiens qui payent plus de 1.100.000 € par an pour stationner, et qui tombent intégralement dans les caisses de Q-Park.

Comme le dit très justement Pierre Emmanuel Gibson, «  je préfère rembourser un emprunt que verser 400.000 € chaque année à Q-Park ».

A Colombes la problématique est la même, ces 1.100.000 € permettraient  largement de rompre le contrat en nous faisant gagner de l’argent !!!

 

 

 

C’est exactement ce que le Collectif demande pour  Colombes qui s’enrichirait en rompant le contrat, tout en réduisant drastiquement le coût du stationnement pour les résidents Colombiens.


ANNULATION !

Le Collectif Indépendant de Colombes

Témoignez sur parkinggratuit92@gmail.com et nous diffuserons vos informations.                                            Retrouvez toutes nos publications sur www.lecolombesquejaime.fr

Voir les commentaires

"Un printemps pour Colombes" : soirée débat et de lancement le 15 mai 2019 à 19h à Olé Bodega Parc Lagravère

15 Mai 2019, 08:51am

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

"Un printemps pour Colombes" : soirée débat et de lancement le 15 mai 2019 à 19h à Olé Bodega Parc Lagravère

"Un printemps pour Colombes" : soirée débat et de lancement le 15 mai 2019 à 19h à Olé Bodega Parc Lagravère

Programme de la soirée de lancement« Un Printemps pour Colombes »

"Un printemps pour Colombes" : soirée débat et de lancement le 15 mai 2019 à 19h à Olé Bodega Parc Lagravère

  • 4 atelier-débats
  • Concerts
  • Bars et tapas

19h00 : accueil du public

19h15 : concert du Collectif Rap

19h45 : présentation de la plate-forme participative internet « Un printemps pour Colombes » et des 4 ateliers-débats

20h00 : démarrage des ateliers-débats

Atelier 1

Premier défi : pour une ville durable, qui protège son cadre de vie et sa diversité.

Atelier 2

Deuxième défi : pour une ville humaine, au service de tous ses habitants

Atelier 3

Troisième défi : pour une ville participative, rendre la parole aux Colombiens.

Atelier Jeunes

Quatrième défi : pour une ville qui place les jeunes au coeur de ses choix : éducation, logement, emploi, santé, sports, culture, loisirs

21h30 : fin des ateliers-débats et conclusion de la première partie

21h45 : début des concerts de Kaofonic / Baf / Doolayz / Vex 
 

Rendez-vous tous ensemble mercredi 15 mai à 19h à Olé Bodega, au parc Pierre Lagravère ! http://www.olebodega.com 01.47.98.53.40 

 

 

J’ai signé l’appel Printemps pour Colombes pour une ville durable, humaine et participative ! Avec de nombreux habitants, nous voulons rendre la parole aux habitants et réfléchir ensemble à l’avenir de Colombes ! Venez en débattre le mercredi 15 mai à la Bodega !

 
Un printemps pour Colombes

Mercredi 15 mai à 19h00, venez pour la soirée de lancement « Un Printemps pour Colombes »

Partagez l'appel pour une ville durable, humaine et participative !

Les bouleversements écologiques, économiques, sociaux et technologiques que nous vivons nous incitent à interroger collectivement nos modes de vie. Ils constituent également une opportunité pour donner forme aux aspirations démocratiques légitimes des habitants et pour promouvoir une citoyenneté plus active et accessible.
Colombes, notre ville, possède de nombreux atouts pour répondre à ces enjeux, en se montrant ambitieuse et moderne.

Premier défi : une ville durable, qui protège son cadre de vie et sa diversité.

Garantir à l’ensemble des Colombiens le respect de leur cadre de vie, face à des intérêts financiers et immobiliers court-termistes. Notre ville a une identité qu’elle doit faire respecter, afin de préserver sa diversité urbaine, sociale et économique.

Prévenir les excès de la densification urbaine et du bétonnage des quartiers, promouvoir la rénovation des habitats dégradés, défendre le commerce de proximité, donc promouvoir un aménagement à taille plus humaine, face au gigantisme encouragé par certains.

Préserver l’âme et l’identité forte de Colombes, en redonnant aux habitants des espaces communs sûrs, apaisés, propres et accueillants pour tous. La présence de la nature en ville devra être renforcée et sanctuarisée.

Imaginer un nouveau modèle de développement durable et concerté, avec l’ensemble des habitants, dans tous les quartiers, pour faire de l’environnement, des mobilités, des énergies renouvelables, des priorités dans notre ville.

Second défi : une ville humaine, au service de tous ses habitants.

Garantir à chacun le bénéfice d’un accès à des services publics adaptés aux moyens et aux besoins de la population. La ville devrait investir dans des équipements modernes, répondant aux attentes actuelles et légitimes des habitants de l’ensemble des quartiers.

Assurer à chacun le respect de ses droits, rappeler la nécessité d’un respect des règles de vie commune, et des devoirs qu’elles impliquent. Le civisme et la responsabilité constituent la meilleure des protections pour les biens et les personnes.

Permettre un meilleur accès au logement, aux commerces de proximité, aux services de santé. Solidarité, bienveillance envers les plus fragiles, pour toutes les générations, devraient guider les choix de la ville. Une attention particulière devrait être portée en direction des personnes porteuses de handicap.

Accompagner le rajeunissement de la population en favorisant l’éducation et des services accessibles à toutes les familles. Colombes doit faire confiance à sa jeunesse, avec une politique ambitieuse d’accès aux loisirs, aux sports et à la culture pour tous.

Penser la place de nos aînés dans la ville par l’adaptation de l’espace et des équipements publics, par le maintien à domicile, la lutte contre l’isolement et le soutien aux aidants.

Troisième défi : une ville participative, rendre la parole aux Colombiens.

Sortir d’une logique de gestion autoritaire et opaque dans l’exercice local du pouvoir, en garantissant une saine transparence dans l’utilisation des moyens municipaux, par des mécanismes efficaces de contrôle des décisions et comptes publics.

Revitaliser la démocratie de proximité en associant et en consultant réellement les habitants tout au long de l’exercice d’un mandat municipal.

Inventer un nouveau contrat éthique et responsable entre les citoyens et leurs représentants. Ces derniers doivent rendre régulièrement compte de leurs choix. Une gestion saine des finances communales, c’est une gestion plus transparente.

La ville devra encourager l’autonomie et garantir les moyens du monde associatif, valoriser le bénévolat, afin d’accompagner une citoyenneté plus active.

« Un Printemps pour Colombes » va ouvrir une plateforme numérique participative, permettant de recevoir toutes vos contributions, rendant la parole à celles et ceux qui veulent s’exprimer sur l’avenir de notre ville, dans le respect de la diversité des idées et des bonnes volontés au service de Colombes. Aux ambitieux, tout est possible, pourvu qu’ils soient engagés dans une dynamique collective, civique et solidaire que nous voulons inventer avec vous !

Préparons un « Printemps pour Colombes », avec tous les habitants qui veulent une ville durable, humaine et participative. Nous vous invitons à y travailler tous ensemble, pour être à la hauteur de nos attentes légitimes !

Pour signer l’appel, adressez un courriel sur jesigne@printempscolombes.fr

Premier(e)s signataires :
ABOKUNWA Seyi, ABOULKASSIMI Ghislaine, ALADRO Cecilia, ARAB Sabrina, ATAYI Edouard, AZEVEDO Océane, BACHELAY Alexis, BACHENE Maissane, BAHLIL Fadi, BARAST Narcisse, BENBELAID Janna,BENBELAID Rayane, BONNEFOUS Antoine, BOUDON Abygaelle, BOUZIDI-SAYAAD Camilia, BRIAND Josiane, BUGAT Stéphane, CACIQUE Hillary, CHAIBREBBI Kenza, CHOQUET Agathe, CHOQUET Elizabeth, CHOQUET Martin, CHOUQUET Antoine, CHOUQUET Serge, CHOUQUET Béatrice, CORVO Elodie, CORVO Elsa, COULIBALY Sydney, CRUZ-MERMY Laurent, DABACH Brahim, DAVID Lou, DE ALMEIDA SANTOS Céline, DELAVAULT Valentine, DELEVINGNE Camille, DIARRA Farimata, DIMWANA David, DJABRI Walid, DJEBARRI Nora, DOGGA Said, DORE Romain, ECH-CHAD Rayan, EKETE AGOLWA Gloire, EL HADDADI Faiza, GAMARD Lionel, GHERBI Amine, GIGAREL Maeva, GNAGBO Darell, GOMES Dacantuar, GRIS BAYOU William, GROS Stanislas, GROSSARD Demetrio, GUILLEMARD Anne, GUILLET Fabrice, HAMIDOU Sandi, HEGLY-DELFOUR Julien, HEGLY-DELFOUR Samira, HOUEIX Guillaume, IBATA Gabriella, JOUSSE Françoise, KALA Clément, KANFOUDY Léolpold, KANTE Bakary, KANTE Mamoud, KANTE Suleiman, KANTE Wande, KILEMA Lydie, KODJO Kouame, KONTE Mamadou, KUENO-AUGUSTO Christavie, L’ECOURTER Gisèle, LADJEROUD Adlene, LAI Alexandre, LASSISSI Yannis, LE CŒUR Isabelle, LE FEBVRE Damien, LEVY Mickaël, LIMAMA Nacira, LOUAHED Brice, MARDOCHEE Missala, MARMADI Tarik, MATONDO Diva, MBIMBE Verona, MEDIOUN Shanel, MESTRES Valérie, MICHNIAK Jean-Louis, MOUSTALI Mouna, MOYSSET Bernard, NARBONNAIS Valentin, NDAME-LOBE Eva-Caroline, NDZAMBA Yann, NGINAMAU Chloé, NICOLAS Hélène, NSIMBA Prescillia, ODRI Antoine, OULMANE Mehdi, PETIT Myriam, QUEZADA-PEREZ Victor, RACHEK Anissia, RICHCARDE Darius, RODRIGUES Florian, ROUISSI Amine, SALL Binta, SALL Mariama, SAMOUDI Amadis, SARFATI Laura-Danielle, SEBBAGH-MISS Anthony, SEDDIK Ismahene, SGRATI Fadhoua, SIDIBE Aminata, SIDIBE Modibo, SILVA BORGES Ritchy, TCHROUIN Hocéane, TOUHADI Rizlane, TRICARD Perrine, VAZ Nelson, ZOUHIR-KOUATI Larbi, ...

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

"Un printemps pour Colombes" : soirée débat et de lancement le 15 mai 2019 à 19h à Olé Bodega Parc Lagravère

"Un printemps pour Colombes" : soirée débat et de lancement le 15 mai 2019 à 19h à Olé Bodega Parc Lagravère

Voir les commentaires

Zone à Faibles Émissions Réunion le 14 mai à 19h au Tapis Rouge 

13 Mai 2019, 11:13am

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Zone à Faibles Émissions Réunion le 14 mai à 19h au Tapis Rouge 

Zone à Faibles Émissions Réunion le 14 mai à 19h au Tapis Rouge 

Ville de Colombes

Zone à Faibles Émissions Réunion le 14 mai à 19h au Tapis Rouge 

Le 14 mai 2019 
A 19h00

Ajouter à mon agenda personnel

 

Venez échanger sur le projet de la Métropole du Grand Paris de limiter la circulation des véhicules polluants à l'intérieur de l'A86.

Zone à Faibles Émissions : réunion publique le 14 mai !
La Ville vous a consulté sur le principe d’interdiction de circuler pour les véhicules polluants, à l’intérieur de l’A86, voté par la Métropole du Grand Paris, et vous vous êtes déclarés défavorables à cette décision, à 72% !

La Métropole du Grand Paris a voté pour le principe d’interdiction de circuler des véhicules de 5e catégorie à l’intérieur du périmètre de l’A86, dès le 1er juillet 2019.

La ville a consulté les Colombiens sur ce sujet au travers d'un questionnaire. Sur les 250 Colombiens ayant répondu au questionnaire, 72 % se déclarent défavorables à cette mesure.

Quelques résultats en chiffres :

  • 36% estiment que la cause principale de la pollution atmosphérique demeure les rejets industriels, contre 18 % qui pointent le trafic routier,
  • 58 % sont favorables à une interdiction limitée aux seules périodes de pics de pollution,
  • 25 % placent le pouvoir d’achat en tête des objectifs qui devraient mobiliser l’action publique, devant l’emploi et la qualité de l’air.

Afin de répondre encore plus aux attentes des habitants, la municipalité convie les Colombiens à une Réunion publique pour échanger sur la question.


Venez échanger sur cette question le 14 mai à 19h, au Tapis rouge. Nous vous y attendons nombreux.
Infos : http://ow.ly/NHve30oE9Em
#Colombes

 
Zone à Faibles Émissions Réunion le 14 mai à 19h au Tapis Rouge 

Zone à Faibles Émissions Réunion le 14 mai à 19h au Tapis Rouge 

Voir les commentaires

Le Couac de Madame GOUETA pour ce 8 mai lors de la dépose de la Gerbe par Madame la Députée LREM : Bénédicte Pételle

13 Mai 2019, 09:04am

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Le couac de Madame GOUETA pour ce 8 mai lors de la dépose de la Gerbe par Madame la Député Bénédicte Pételle LREM
Le couac de Madame GOUETA pour ce 8 mai lors de la dépose de la Gerbe par Madame la Député Bénédicte Pételle LREM
Le couac de Madame GOUETA pour ce 8 mai lors de la dépose de la Gerbe par Madame la Député Bénédicte Pételle LREM

Le couac de Madame GOUETA pour ce 8 mai lors de la dépose de la Gerbe par Madame la Député Bénédicte Pételle LREM

Le Couac de Madame GOUETA pour ce 8 mai lors de la dépose de la Gerbe par Madame la Députée LREM : Bénédicte Pételle

C'est un habitant qui a assisté à la cérémonie du 8 mai qui a fait part de son étonnement de voir Madame Le Maire de Colombes : Nicole GOUETA , ne pas respecter le protocole pour ce type d'événement simplement en "prenant des mains" la Gerbe de la Député LREM : Bénédicte Pételle.

"Rebelote cette année pour la gerbe déposée le 8 mai 1945 par la députée LREM : cette fois, Mme Gouetta lui a piqué sa gerbe pour la déposer elle-même !"

 

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Le couac de Madame GOUETA pour ce 8 mai lors de la dépose de la Gerbe par Madame la Député Bénédicte Pételle LREM
Le couac de Madame GOUETA pour ce 8 mai lors de la dépose de la Gerbe par Madame la Député Bénédicte Pételle LREM
Le couac de Madame GOUETA pour ce 8 mai lors de la dépose de la Gerbe par Madame la Député Bénédicte Pételle LREM

Le couac de Madame GOUETA pour ce 8 mai lors de la dépose de la Gerbe par Madame la Député Bénédicte Pételle LREM

Voir les commentaires