Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE COLOMBES QUE J'AIME

Articles avec #police

Colombes Accident 2 policiers : soutien total pour eux et leurs familles

27 Avril 2020, 19:50pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes Accident 2 policiers : soutien total pour eux et leurs familles

Boulevard de Valmy, Colombes, un automobiliste fonce sur deux policiers à moto , un blessé grave.

Deux motards de la Police Nationale ont été percutés par un individu qui a aussi percuté une voiture de la Police Municipale.

Soutien total aux Policiers et à leurs familles

 

le Blog Citoyen de Colombes

www.lecolombesquejaime.fr

 

 

Voir les commentaires

Île-de-France & Oise > Paris | Emmanuel Potiron | 16 septembre 2001, 0h00 | MAJ : 21 octobre 2016, 15h04 | 0 L'HEURE N'EST PLUS au couvre-feu. Depuis hier soir minuit, à Colombes (Hauts-de-Seine),..." href="http://www.lecolombesquejaime.fr/2016/10/colombes-un-article-du-parisien-de-2001-des-couvre-feux-pour-rien.html"> Colombes - Bilan de la Municipalité en matière de sécurité : "Des couvre-feux pour rien"

9 Mars 2020, 11:05am

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

retour sur un article du Parisien: "Des couvre-feux pour rien"

>Île-de-France & Oise > Paris|Emmanuel Potiron|16 septembre 2001, 0h00 | MAJ : 21 octobre 2016, 15h04|0
L'HEURE N'EST PLUS au couvre-feu. Depuis hier soir minuit, à Colombes (Hauts-de-Seine), comme à Franconville (Val-d'Oise), l'arrêté municipal mis en place le 15 juillet dernier par les maires des deux communes, Nicole Goueta (RPF) et Francis Delattre (DL), qui interdisait aux mineurs de moins de 13 ans « non accompagnés d'une personne majeure » d'errer de 23 heures à 6 heures dans certains quartiers sensibles de la ville n'est plus effectif. « C'est le bonheur, commente Morade, 12 ans, résidant du quartier des Grèves à Colombes. Même si cette loi n'a pas vraiment changé nos habitudes, on se sent plus libres dans la tête. Comme à la maison, y'a rien à faire, on est mieux dehors avec les copains. » Au terme de deux mois d'application, l'utilité du « couvre-feu » est-elle démontrée ? Les ados le disent : « L'arrêté, on s'en foutait. » « C'est vrai que le bilan est médiocre, reconnaît Olivier Camps-Vaquer, adjoint au maire chargé de la sécurité à Colombes. Aucun mineur n'a été raccompagné à son domicile. Mais cette mesure a eu au moins le mérite de souligner qu'il existe aujourd'hui une enfance en danger et que personne ne s'en occupe. Il faut dire que l'Etat et la police nationale ne se sont guère empressés de faire respecter l'arrêté. L'idéal aurait été d'avoir les moyens, une police municipale par exemple, de faire appliquer cette mesure. » Une polémique entre l'Etat et les maires qui ne date pas d'aujourd'hui. Le 31 juillet dernier, le préfet des Hauts-de-Seine, Jean-Marc Rebière, avait attaqué devant le tribunal administratif l'arrêté municipal de Colombes. « Je ne suis pas là pour juger les élus, commente le représentant de l'Etat, débouté par la justice. Mais cet arrêté municipal n'apportait juridiquement pas de moyens supplémentaires. La protection des mineurs de moins de 13 ans est l'une des missions de la police nationale. » Au commissariat de Colombes, on affirme d'ailleurs « ne pas avoir attaché une vigilance particulière à cet arrêté ». « Nous avons ramené quelques enfants de moins de 13 ans à leur domicile parce qu'ils erraient sur la voie publique, précise le commissaire Hours. Mais cela n'entrait pas dans le cadre du couvre-feu. Ce genre d'intervention se pratique sans arrêté et cela toute l'année. » Alors quel avenir pour le couvre-feu ? « L'idée de reconduire cette mesure sur la ville n'est pas exclue, annonce-t-on en mairie. Car il n'est pas normal que, dans la cité des Grèves notamment, où règne une mafia de la drogue et de la délinquance, personne, y compris la police, ne puisse pénétrer. Un véritable danger pour les mineurs. »

 

 

le Blog Citoyen de Colombes

www.lecolombesquejaime.fr

 

Colombes un article du Parisien de 2001 : "Des couvre-feux pour rien"

Colombes un article du Parisien de 2001 : "Des couvre-feux pour rien"

Voir les commentaires

Colombes : un véhicule incendié au pied de la Police Municipale et ? , analyse...

4 Janvier 2020, 12:10pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes : un véhicule incendié au pied de la Police Municipale et ? , analyse...
Colombes : un véhicule incendié au pied de la Police Municipale et ? , analyse...Colombes : un véhicule incendié au pied de la Police Municipale et ? , analyse...Colombes : un véhicule incendié au pied de la Police Municipale et ? , analyse...

Colombes : un véhicule incendié au pied de la Police Municipale et ?

Analyse :

C'est dans un article du Parisien, que nous apprenons, vidéo à l'appuit, qu'un véhicule de la Police Municipale de Colombes, été incendié ce 31 décembre. 
Ce que je trouve choquant, ce n'est pas l'article en question et le boulot du journaliste que la vidéo elle même et les commentaires. 

Sur la vidéo : 
le journaliste ne mentionne à aucun moment son origine. Caméra de la ville ? un vidéo amateur ? On peut simplement constater que la vidéo a été prise eb hauteur , au dessus du véhicule de Police. Connaissant la configuration du Bâtiment de la Police Municipale ,on peut supposer que la vidéo à été prise dans le bâtiment lui même . Mais par qui ? un Policier Municipal ? la vidéosurveillance ? Les soubressauts de l'image au début laisse bien penser que quelqu'un se trouve derrière la caméra. D'ailleurs, si l'image provenait de la caméra de la ville n'est il pas nécessaire d'avoir l'autorisation du Procureur ? Dans le cas contraire on peut s'interroger sur la légalité de cette diffusion, son origine et la protection des données . 
Restons, sur le principe qu'il s'agissait d'un vidéo amateur . Mais qui ? un particulier ? un agent de la Police Municipale ? Vu l'heure tardive de la vidéo il semble peut probable que le vidéaste soit une personne extérieure et que celle ci soit autorisée à se trouver dans l'immeuble. Question: pourquoi avoir filmé sans intervenir ? on ne voit personne descendre pour intervenir...  
Vu la situation, il semble nécessaire voire indispensable que Madame Le Maire demande une enquête interne de ses services.

Sur les commentaires:
Sur la forme, ils sont assez succints mais le plus surprenant est que nous apprenons que la Municipalité porte plainte : cela signifie que la vidéo a été visualisée auparavant par la Municipalité elle même?
Sur le fond, les commentaires ne font que constater ce que nous observons à l'écran.  Je suis néanmpoins très surpris de voir la même vidéo reprise deux ou trois fois en boucle permettant ainsi d'ajouter des commentaires peut être pour prouver ou montrer que la situation est maîtrisée .....

a vous de vous faire votre propre opinion

Le blog citoyen de Colombes
www.lecolombesquejaime.fr

Voir les commentaires

Droit de réponse de Madame le Maire de Colombes suite à l’article "Censure de la Municipalité LR : la Mairie demande à son avocat la suppression de l'article du "colombesquejaime" repris du site "Comité Justice et Liberté pour tous"

6 Février 2019, 12:02pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Censure de la Municipalité LR : la Mairie demande à son avocat la suppression de l'article du "colombesquejaime" repris du site "Comité Justice et Liberté pour tous"

Censure de la Municipalité LR : la Mairie demande à son avocat la suppression de l'article du "colombesquejaime" repris du site "Comité Justice et Liberté pour tous"

Censure de la Municipalité LR : la Mairie demande à son avocat la suppression de l'article du "colombesquejaime" repris du site "Comité Justice et Liberté pour tous"

 

Droit de réponse de la ville de Colombes représentée par son Maire en exercice

DEBUT DE L'INSERTION

La Municipalité de COLOMBES n'a jamais censuré qui que ce soit. Elle s'est offusquée à la lecture d'un article établi sous un faux nom et publié le 24 janvier 2019 dans un site intitulé << Comité Justice et Libertés pour tous ». Cet article contient de très nombreux propos attentatoires à l'honneur et à la considération de la police municipale de COLOMBES dans son ensemble, à l'encontre de certains de ses membres en particulier, mais aussi à l'encontre d'élus. Il a été demandé à cette association de retirer cet article et vous pourrez constater que cet article est toujours en ligne, ce qui est le contraire même de la « censure » que vous fustigez, affirmant faussement le 3 février 2019 dans votre blog « Censure de la municipalité LR... » et en reproduisant le contenu du mail de notre conseil. Dans ce mail, il vous était rappelé que la reproduction de propos diffamatoires constitue elle-même une nouvelle diffamation publique. En retirant cet article de votre blog, vous avez finalement admis le caractère diffamatoire desdits propos que vous n'avez pu vérifier personnellement. Pour une juste information de votre lectorat, sachez qu'une suite judiciaire sera donnée à l'encontre des auteurs pour l'instant anonymes de l'article incriminé.

FIN DE L'INSERTION

 

De : Remi Pierre Drai 
Envoyé : vendredi 1 février 2019 16:03
À : lecolombesquejaime@gmail.com
Cc : Aude Duchange <a.duchange@drai-avocats.fr>
Objet : Dossier COLOMBES C/ COMITE JUSTICE & LIBERTES TRES URGENT

 

A l’attention de Monsieur Faubeau

 

Cher Monsieur,

 

Je suis l’avocat de la ville de Colombes.

 

Vous avez reproduit sur votre blog à la date du 31 janvier 2019 le texte d’un long article publié sur le site du comité Justice et Libertés.

 

Or ce texte comporte de nombreuses allégations mensongères et diffamatoires au sens de l’article 29 al 1er de la loi du 29 juillet 1881.

 

Vous trouverez en PJ la mise en demeure que je viens d’adresser à l’éditeur de ce site.

 

En reproduisant vous-même un texte diffamatoire, vous réitérez la même infraction et en devenez responsable comme auteur principal.

 

Je vous remercie en conséquence de bien vouloir supprimer ledit article.

 

A défaut de suppression d’ici ce soir 1er février à minuit, il sera constaté par voie d’huissier demain matin à la première heure et la ville me demandera d’en tirer les conséquences.

 

Je vous laisse le soin de communiquer le présent mail à celui de mes confrères qui vous conseille habituellement .

 

Je demeure également à votre disposition.

 

Bien cordialement

sign_RPDrai

 

 

 

 

 

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Droit de réponse de Madame le Maire de Colombes suite à l’article &quot;Censure de la Municipalité LR : la Mairie demande à son avocat la suppression de l'article du &quot;colombesquejaime&quot; repris du site &quot;Comité Justice et Liberté pour tous&quot;

Censure de la Municipalité LR : la Mairie demande à son avocat la suppression de l'article du "colombesquejaime" repris du site "Comité Justice et Liberté pour tous"

Voir les commentaires

Colombes sécurité : des commentaires surprenants suite à l'article de "justicelibertes.org" notamment celui d'Antoine RICOUR

4 Février 2019, 12:05pm

Publié par www.lecolombesquejaime.fr le blog citoyen de Colombes

Colombes sécurité : des commentaires surprenants suite à l'article de "justicelibertes.org" notamment celui d'Antoine RICOUR

Colombes sécurité : des commentaires surprenants suite à l'article de "justicelibertes.org" notamment celui d'Antoine RICOUR

Colombes sécurité : des commentaires surprenants suite à l'article de "justicelibertes.org" notamment celui d'Antoine RICOUR

 

Après avoir reçu un mail d'une personne se présentant comme l'Avocat de la Ville de Colombes : M DRAI, l'article repris par le site "justicelibertes.org" a été supprimé du blog et des réseaux sociaux.

Dans ce mail, le responsable du site donc moi même: Lionel FAUBEAU, pouvait être mis en cause pour complicité au même titre que le blog à l'origine de la diffusion. Il été évoqué aussi une responsabilité pénale.

Simple citoyen et n'ayant pas un service juridique à ma disposition, il semblait difficile d'aller plus loin dans la démarche.

Pour autant, les commentaires qui ont suivi l'article sont assez éloquents : des anciens policiers municipaux s'expriment et surtout un certain M Antoine RICOUR bien connu de la municipalité de Colombes et dont les propos sont reproduis à l'identique ci-dessous :  

Vu ces commentaires, nous pouvons nous interroger sur l'absence de réactions des élus LR de la Ville de Colombes. Un procès permettrait de clarifier la situation mais la municipalité souhaite-t-elle s'exposer à l'approche des élections municipales de 2020 ?

 

Bonsoir Melvin,
La Brigade de répression de la Délinquance des Personnes (BRDP) spécialisée dans la violence et le harcèlement est saisie depuis décembre 2016 et informée des faits avec précisions. Le policier en charge du dossier est débordé (restriction des effectifs) et la conséquence directe est que rien n’avance. Je n’en tire aucune conclusion mais un simple constat !!! Sans surprise d’ailleurs, cet article gêne sans doute puisque des menaces de plaintes ont déjà été adressée par un avocat de la ville à un site qui avait relayé l’article. Ce qui est certain, c’est que mon travail de juriste au syndicat CFTC des Agents Territoriaux des Hauts de Seine me conduit à dire que s’il y a plainte, je serai témoin de ce que j’ai vu et constaté dans cette mairie. Car cela ne s’arrête pas au service de la PM. Et ce ne sont pas les Agents de Police Municipale qui sont en cause mais bien leur hiérarchie. Et j’aurai bien des preuves factuelles à apporter au Tribunal.

 

8 COMMENTAIRES

  1. COM Bertrand

    Je confirme tous ces dires et beaucoup d’anciens agents pourraient en témoigner aussi nous nous sommes tous tus de crainte des représailles.
    Leur bilan d’activité est nul et trafique. Les personnes en place n’ont rien créé ils n’ont fait que détruire la vie de gens….

    Réponse
  2. VAL DIDIER

    Je confirme, après avoir été présent à la création de la pm et avoir fait 14 ans de service, qu’il y a du favoritisme, du copinage, du harcèlement et bien d’autres méthodes encore utilisée à ce jour. le bilan d’activité n’est pas la réalité. C’est un gâchis. Il faut que les anciens partent pour recruter des jeunes qu’ils pourront manipuler par la crainte, les menaces verbales et autres méthodes déstabilisantes. La hiérarchie en place ne fonctionne que par les menaces (même physique de la part de gradés).

    Réponse
  3. Axel Erateur

    La fameuse Stéphanie qui aura touchée la prime préfecture, iat à 8 et 25 heures supp de nuit chaque mois et sans les faire. Un salaire à 2500 net pour une simple agent technique de 2eme classe. Ça choque personne ?
    Un ancien chef de service qui n’était même pas titulaire du concours mais touchait en toute impunité un salaire mirobolant. Ce même soi disant chef de service qui promettait des grades aux agents féminines en échange de coucherie. Cette fameuse époque où on couvrait les agents qui en braquaient d’autres dans les vestiaires. Une époque où on interpellait rarement parce qu’un passage à tabac suffisait. Une époque où certains revendaient du matériel police dans les cités. Une époque où on gardait l’argent du dealer en échange de sa liberté. Tout ces agents qui se sont gavés au frais de la princesse et qui maintenant montre du doigt une nouvelle PM qui aura débarrasser la ville de tout ces manges merde… Comment peut on vouloir fait passer ses propres dérapages sur le nom des autres ? Cela démontre l’état d’esprit qu’il régnait vie avant la mise en place d’une nouvelle hiérarchie qui aura mis en place une vrai PM.

    Réponse
  4. Fred

    Axel Erateur, pour faire de telles accusations il ne faut pas rester anonyme…

    Réponse
    • Axel Erateur

      Dixit les PM approuvant un article dont les noms des contributeurs ont été modifié..cet article n’étant qu’un fake news de plus. Mes accusations sont fondées et marquées noir sur blanc sur les rapports de l’igpn. Une vidéo ne ment pas, surtout quand un agent met un coup de boule à un riverain lors d’un simple contrôle. On oubliera pas un certain PM surnommé Moustaphe qui traité ses collègues black de pelle à charbon. Pour certains c’était des patrouilles véhiculées avec des agents en état d’ivresse. Pour d’autres les renforts de nuit étaient l’occasion d’organiser des parties de jambes en l’air. Bertrand Com un brigadier chef nommé chef de service alors qu’il n’avait même pas le concours du poste qu’il occupait. Un homme violent, narcissique qui n’embauchait que des agents du même acabit que lui. Des culturistes gonflés à la testostérone. D’ailleurs Mr Com avait pris soin de monter 2 équipes de nuit. Une équipe de blanc et une équipe de Black.. Mais pas d’amalgame… Et Didier Val parlons en.. Un homme qui aura profité du bizness des Gilets pare ball. Un homme qui a marché dans les pas du premier chef de service avant de participer à l’éviction de celui ci…Et parlons aussi d’un culto reconvertit en pêcheur, cet agant qui aura braqué son collègue dans le vestiaire. Et l’agent fils d’un baqueux qui avait une croix gamée a l’intérieur de la lèvres. Parlons aussi de ce soi disant Luc, fameux adjoint de Mr Com. Le seul mec capable d’être de droite, de gauche et de manger à tout les râteliers… D’ailleurs en comparaison à Mr Com, il n’avait pas besoin de distribuer des grades pour profiter de ses collègues feminines… On continu ? Ou je garde le reste pour le dépôt de plainte pour diffamation contre ce site, le rédacteur de l’article et les commentaires qui y sont associés ? Dans cet article il aurait fallu inscrire le nom des anciennes hiérarchies qui pour le coup était très représentatives de ce qui y est décrit.

      Réponse
  5. Azize GOUGHBAR

    Je suis ancien ASVP viré comme un malpropre après avoir rendu tous les services possibles pendant plus de 5 ans. Belle récompense et un grand merci à M. Faugeras et ses sbires. Le motif de mon contrat qui n’est pas reconduit, c’est soit disant les restrictions financières. Quant on voit l’augmentation du budget sécurité, c’est vraiment me prendre pour un abruti. Je confirme une très grosse partie de ce qui est écrit dans cet article. J’ai toujours refusé de charger mes collègues de travail sans raison et de faire des faux rapports et je referais pareil si c’était à refaire. Les directeurs de cette PM sont des manipulateurs qui n’ont pas peur de faire des fausses déclarations et des faux rapports pour se débarrasser de ceux qu’il n’aiment pas. Quand on est syndiqué dans cette mairie, on ne fait jamais long feu et quand on arrive, la première chose que disent les anciens, c’est de ne pas se syndiquer sinon on se fait plomber.

    Réponse
  6. Melvin

    Ca ne choque personne ce passage ?????? Que fait l’IGPN ?
    ” « ÇA SE TERMINE SYSTÉMATIQUEMENT EN OUTRAGE »
    Stéphanie*, s’interroge également sur le fait que de simples interpellations pour vérification d’identité finissaient le plus souvent en outrage. « Le policier municipal sur le terrain m’appelle pour signaler une interpellation d’un individu pour vérification d’identité. Donc conformément à la procédure, j’avise un officier de police judiciaire qu’un contrôle d’identité est en cours. Mais lorsque la personne appréhendée arrivait au poste, elle avait toujours la gueule amochée ». Et pour couvrir la violence des GSI, sa hiérarchie n’hésitait pas à lui demander de modifier sa main courante (déclaration faite à la Police Judiciaire), ce que Stéphanie s’est toujours refusé de faire. Elle découvrira cependant, plus tard, que plusieurs de ses mains courantes avaient été modifiées à son insu.

    Réponse
  7. Antoine RICOUR

    Bonsoir Melvin,
    La Brigade de répression de la Délinquance des Personnes (BRDP) spécialisée dans la violence et le harcèlement est saisie depuis décembre 2016 et informée des faits avec précisions. Le policier en charge du dossier est débordé (restriction des effectifs) et la conséquence directe est que rien n’avance. Je n’en tire aucune conclusion mais un simple constat !!! Sans surprise d’ailleurs, cet article gêne sans doute puisque des menaces de plaintes ont déjà été adressée par un avocat de la ville à un site qui avait relayé l’article. Ce qui est certain, c’est que mon travail de juriste au syndicat CFTC des Agents Territoriaux des Hauts de Seine me conduit à dire que s’il y a plainte, je serai témoin de ce que j’ai vu et constaté dans cette mairie. Car cela ne s’arrête pas au service de la PM. Et ce ne sont pas les Agents de Police Municipale qui sont en cause mais bien leur hiérarchie. Et j’aurai bien des preuves factuelles à apporter au Tribunal.

    • je confirme les propos relatés ci-dessus sur les méthodes de management de la hiérarchie.
      les responsables avaient recours au harcèlement moral, pressions psychologiques,les faux rapports, les mises a l’écart et les convocations incessantes et humiliantes.
      j’en ai été personnellement victime.

      Réponse
  1. Nouani

    Je confirme les propos relatés ci-dessus par plusieurs anciens collègues (asvp et pm) sur les méthodes de management de la hiérarchie. Ies responsables avaient recours au harcèlement moral et pressions psychologiques, les faux rapports, les mises à l’écart et les convocations incessantes et humiliantes.
    j’ai été personnellement victime des ces agissements.

    Réponse
  2. nouani

    je confirme les propos relayés ci dessus sur les méthodes de management des responsables de la PM, ils n’hésitaient pas a avoir recours au harcèlement moral et pressions psychologiques, avec des convocations incessantes et humiliantes, les faux rapports, la mise à l’écart et autres méthodes d’intimidation.
    j’en ai été personnellement victime.

    Réponse
  3. Nouani

    Je confirme aussi les propos relatés ci dessus sur les méthodes de management au sein de la pm. Les responsables ont recours au harcèlement moral pressions psychologiques faux rapports mise à l ecart et convocations humililiantes.

 

 

https://justicelibertes.org/

 

Lionel FAUBEAU
Président de l'association lecolombesquejaime

Le Blog Citoyen de Colombes

lecolombesquejaime@gmail.com

@ilovecolombes

Colombes sécurité : des commentaires surprenants suite à l'article de &quot;justicelibertes.org&quot; notamment celui d'Antoine RICOUR

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>